Base de connaissances

Cette base de connaissances est organisée par thèmes. Vous y trouverez une foule de réponses aux questions les plus courantes ainsi que des astuces d’utilisation. Afin de trouver plus rapidement, utilisez le champ de recherche ci-dessus.

Généralités

  • J’aimerais copier le bilan, le tableau des pertes et profits, un extrait de compte ou toute autre présentation dans un tableur comme Excel ou dans un traitement de texte comme Word.
    #15537

    Utilisez la commande Edition – Copier présentation qui copie la présentation actuelle (donc ce que vous voyez à l’écran) dans le presse-papiers Windows.

    Ensuite, il suffit de coller le contenu du presse-papiers dans votre tableur ou dans votre traitement de texte favori, généralement avec la commande Edition – Coller.

  • Passer à 2018 avec les logiciels Crésus
    #15944
  • Changement d’année avec E-transfert
    #15965

    Si vous êtes au bénéfice d’un abonnement à Crésus E-transfert, qui vous permet d’automatiser en un clic l’envoi ou la réception d’ordres de paiement ou les relevés BVR, sans avoir à vous connecter à votre plate-forme E-finance ou E-banking, vous devez installer la mise à jour en fin d’année pour pouvoir continuer à utiliser le service.

    Attention : Crésus E-transfert n’est pour l’instant compatible avec ISO 20022 que pour PostFinance avec le canal TBS.

  • Comment refaire l’installation des logiciels Crésus, par exemple sur une nouvelle machine ?
    #16822

    La licence d’utilisation des logiciels Crésus permet leur utilisation sur un seul poste de travail, comme l’indique la licence que vous avez acceptée lors de l’installation. Si l’ancienne machine n’est plus utilisée, vous pouvez refaire l’installation sur votre nouveau poste.

    Installation du logiciel

    Pour cela il faut votre numéro d’identification {{1741}}, que vous avez noté lors de l’installation du logiciel, avec son numéro complémentaire.

    Note: Vous ne pouvez pas terminer l’installation sans avoir coché et validé ceci.

    Celui-ci est aussi rappelé dans le dialogue A propos de… du menu Aide de nos logiciels.

    Vous devez disposer du CD d’origine, ou alors du dernier fichier de mise à jour que vous avez téléchargédepuis notre site.

    Exécutez ensuite simplement l’installation depuis le CD ou depuis le fichier téléchargé, en introduisant votre numéro d’identification complet.

    Nous vous conseillons vivement de profiter de l’occasion pour effectuer une mise à jour des logiciels que vous utilisez.

    Si vous n’avez plus le CD d’origine, il faut faire une mise à jour depuis notre site Internet. Le logiciel vous signalera la dernière version à laquelle vous avez droit avec votre numéro d’identification.

    Il vous signalera ensuite quelle est la dernière version gratuite qu’il vous est possible de télécharger, ainsi que la dernière version disponible si vous décidez d’acquérir la mise à jour.

    Si vous n’avez pas votre numéro complémentaire :
    Il faut alors absolument faire l’installation du logiciel à partir du CD d’origine de façon à ce que cette première installation vous le fournisse. Reprenez ensuite éventuellement comme ci-dessus.

    Si vous n’avez ni numéro complémentaire, ni CD d’origine :
    Il faut alors prendre contact avec EPSITEC en nous fournissant une preuve d’achat de votre logiciel.

    Transfert des données

    Pour transférer les données d’un PC sur l’autre, le mieux est de passer par la sauvegarde de l’application.

    1. Ouvrez votre application avec le logiciel Crésus comme d’habitude.
    2. Enregistrez-la (commande Fichier – Enregistrer ou clic sur l’icône représentant une disquette). C’est cette version enregistrée que la sauvegarde va prendre en compte.
      Si vous ne l’enregistrez pas, le logiciel va vous signaler sous point 3 que la version sauvegardée ne sera pas la toute dernière et vous proposera alors de l’enregistrer dans son état actuel.
    3. Déroulez le menu Fichier et utilisez la commande Sauvegarder.
    4. Enregistrer la sauvegarde sur un support amovible, ou à travers le réseau sur votre nouveau poste.

    Pour reprendre vos données il faut effectuer l’opération inverse: Fichier – Restituer. Voyez la page : Comment restituer une sauvegarde Crésus ?

    Notes

    • C’est bien la commande Fichier – Sauvegarder qu’il faut utiliser non pas un Fichier – Enregistrer, ni Fichier – Enregistrer sous… 
      En effet, la sauvegarde compresse tous les fichiers utiles à la reconstruction de l’application en un seul fichier. Seules les images liées (logo et autres fichiers *.bmp) non enregistrées dans le dossier où est située l’application ne sont pas prises en compte, il faut les recopier séparément.
    • Une sauvegarde est un fichier avec l’extension *.fk1 ou *.sk1 ou *.ck1
      Les fichiers *.fac, *.sal, ne sont que des pointeurs et ne contiennent rien ! Il est donc inutile de vouloir les copier par l’explorateur de Windows.
    • Si les fichiers sont liés par la comptabilisation il faut les restituer (commande Fichier – Restituer) dans une structure de dossiers identique, avec les mêmes noms de dossiers et de lecteurs, pour que les chemins qui les relient soient rigoureusement les mêmes.
  • Comment restituer une sauvegarde Crésus ?
    #16824

    La sauvegarde doit avoir l’extension suivante :

    • *.fk1 pour une sauvegarde Crésus Facturation.
    • *.sk1 pour une sauvegarde Crésus Salaires.
    • *.ck1pour une sauvegarde Crésus Comptabilité.
    • *.ak1pour une sauvegarde Crésus Application.
    • *.bk1 pour une sauvegarde faite à partir d’une ancienne version Crésus.

    Il faut lancer le logiciel Crésus qui vous intéresse, puis utiliser la commande Fichier – Fermer pour vous retrouver avec le logiciel chargé, mais sans fichier ouvert. Ensuite lancez la commande Fichier – Restituer. Choisissez où se trouve votre sauvegarde. Une fois que le fichier est trouvé, contrôlez le nom et l’emplacement que Crésus vous propose et lancez la restitution.

    Si le logiciel de restitution trouve un fichier existant déjà sous ce nom à l’emplacement enregistré dans la sauvegarde, il propose de le remplacer, en signalant les éventuelles pertes de données. Ceci est le cas standard où l’on restitue une sauvegarde pour remplacer une version plus ancienne.

    Si le chemin n’existe pas, comme sur la copie d’écran ci-dessus, il propose de créer les dossiers avant de restituer le fichier.

    Il est possible de placer ce fichier sous le nom désiré, à l’emplacement de son choix en cliquant sur le bouton Parcourir.

    Si vous comptabilisez, les chemins, les noms des fichiers ne doivent pas être changés, sinon, la facturation ne trouvera plus la comptabilité, la comptabilité ne trouvera plus la facturation et la comptabilisation devient impossible ! Le problème est identique entre le logiciel Salaires et Comptabilité.

     

     

     

  • Est-ce que je peux mettre à jour un produit Crésus ?
    #16829

    A l’acquisition d’un logiciel Crésus, vous bénéficiez d’une garantie de 3 mois. Pendant ce temps, vous pouvez télécharger gratuitement les mises à jour proposées sur notre site. Au-delà du délai de garantie, vous pouvez souscrire un abonnement aux mises à jour.

    Pour savoir si vous avez droit aux mises à jour, consultez le dialogue A propos de… dans le menu Aide de votre logiciel Crésus.

    Comment obtenir une mise à jour pour un produit Crésus ?

    Déroulez le menu Aide de votre logiciel Crésus, et cliquez sur A propos de…, puis Mise à jour par internet

    Vous serez directement envoyé sur la page de téléchargement de notre site. Si vous n’avez pas accès à internet depuis le poste où est installé votre Crésus, relevez votre No d’identification que vous trouvez dans le dialogue A propos de… décrit ci-dessus. Ensuite, rendez-vous sur la page de téléchargement, puis complétez manuellement les informations requises.

  • Est-ce que je peux gérer plusieurs sociétés différentes avec les logiciels Crésus ?
    #16833

    Oui, tous les logiciels Crésus sont multi-mandats. Vous pouvez gérer autant de sociétés que vous le désirez, de la même façon que votre logiciel de traitement de texte favori vous permet d’écrire plusieurs lettres.

  • Est-ce que je peut utiliser Crésus Facturation LARGO ou Crésus Salaires LARGO conjointement avec Crésus Comptabilité PRO et vice-versa ?
    #16835

    Oui, sans aucun problème. Toutes les combinaisons PRO/LARGO entre les trois logiciels peuvent être utilisées ensemble.

  • Crésus a disparu, que faire ?
    #16846

    Il peut arriver qu’à la suite de la mise à jour des signatures de votre logiciel antivirus, ce dernier identifie incorrectement Crésus comme un risque potentiel. Dans un tel cas, l’antivirus met en quarantaine ou supprime Crésus. D’autres techniques, comme l’enfermement du programme dans un bac à sable (sandboxing en anglais) sont fréquemment utilisées par les antivirus dès qu’ils ont un doute sur un programme; dans un tel cas, Crésus ne peut plus écrire de fichiers, et vous ne pourrez dès lors plus enregistrer votre travail.

    En cas de problème avec l’antivirus :

    1. Contactez immédiatement l’éditeur de votre antivirus pour signaler la mise en quarantaine intempestive de votre programme Crésus et obtenir une marche à suivre pour sortir Crésus de quarantaine.
    2. Désactivez temporairement l’antivirus pour pouvoir continuer à travailler.
    3. Réinstallez Crésus.
    4. Au besoin, changez d’antivirus.

    Voyez aussi la question Comment vérifier que Crésus n’a pas été infecté ? pour plus de détails.

  • Mon ordinateur a-t-il été manipulé par Retefe ?

    Le malware Retefe est diffusé par des e-mails infectés. Il est utilisé par des criminels pour obtenir les codes d’accès aux portails d’e-banking (banques et PostFinance) de leurs victimes et dérober de l’argent sur leur compte.

    Comment détecter Retefe ?

    Si vous travaillez avec Windows, vous pouvez télécharger et exécuter cet outil d’analyse que nous avons développé pour l’occasion.

    S’il affiche un message rouge, votre machine contient des traces de l’exécution de Retefe.
    S’il affiche un message vert, votre machine n’est apparemment pas touchée par la version de Retefe du mois de mai 2018.

    À l’heure actuelle, Retefe cible les systèmes Windows. Par le passé, Retefe a aussi ciblé des systèmes Mac.

    Outil mis à disposition par SWITCH

    L’organisme SWITCH mettait à disposition un lien qui permet de tester votre navigateur (retefe-check.ch). Cet outil n’est aujourd’hui plus utilisable, car les cybercriminels ont adapté leur Troyen, rendant toute détection par le web impossible.

    Que faire en cas d’infection ?

    Si vous vous êtes connecté à votre portail d’e-banking après l’infection, informez immédiatement votre banque que vous avez été la victime d’une infection par le cheval de Troie bancaire Retefe.

    Les experts de MELANI recommandent de reformater et de réinstaller complètement une machine infectée par Retefe, car il est très difficile de réparer le système après l’infection.

  • macOS affiche des avertissements
    #18091

    Après avoir téléchargé ou mis à jour Crésus sur votre Mac, le système affiche un avertissement de sécurité la première fois que vous ouvrez Crésus. Ce message est normal, dans la mesure où vous avez effectivement téléchargé Crésus d’internet. Cliquez sur Ouvrir pour accéder à Crésus.

    Crésus n’est pas optimisé pour votre Mac

    Lorsque vous exécutez Crésus pour la première fois après une mise à jour, les versions récentes de macOS X affichent l’avertissement suivant :

    En effet, Apple prépare le passage à un système d’exploitation 64-bit. Tous les programmes qui fonctionnent encore en 32-bit (ce qui est le cas des versions de Crésus actuelles) produisent l’affichage du message ci-dessus. L’objectif d’Apple est d’encourager les développeurs de logiciels à migrer ou réécrire leurs logiciels en prévision de l’avenir. Nous travaillons activement au développement d’une version 64-bit des logiciels Crésus.

    Consultez l’article dédié du Support Apple pour les détails.

  • Installer une évolution pour Mac
    #18323

    Pour pouvoir activer une évolution (passage à une version XL, par exemple) vous devez forcer la réactivation de votre Crésus.

    Téléchargez l’outil Crésus Fix It  pour Mac et exécutez-le :

    Cliquez sur le bouton Forcer la réactivation qui se trouve à la même hauteur que le Crésus pour lequel vous avez procédé à une évolution, puis quittez Crésus Fix It.

    Au prochain démarrage de votre Crésus, vous pourrez saisir le nouveau numéro de licence et réactiver votre logiciel.

  • Assistance par Internet avec macOS 10.14 Mojave
    #18898

    Apple a introduit un nouveau mécanisme de sécurité avec macOS 10.14 (Mojave). Celui-ci nécessite une autorisation spéciale pour les applications de contrôle à distance, telles que TeamViewer QuickSupport. Cet accès est indispensable lorsque nos techniciens se connectent à distance sur votre ordinateur (assistance par Internet). Sans lui, ils ne pourront que visualiser l’écran, mais pas le contrôler avec leur souris ou leur clavier.

    Lire la suite
  • Windows Defender SmartScreen empêche l’installation de Crésus
    #19104

    Microsoft Windows utilise un mécanisme nommé SmartScreen afin de protéger votre ordinateur contre l’installation de programmes potentiellement malveillants.

    Lorsque nous mettons à jour le certificat de signature numérique utilisé pour publier nos installateurs, Windows ne reconnaît pas tout de suite Crésus comme digne de confiance, tant que le nombre de téléchargements n’atteint pas un certain seuil. Windows 10 affiche alors ce message :

    Pour installer Crésus, cliquer sur le lien Informations complémentaires, puis après avoir vérifié que l’éditeur est bien Epsitec SA (cf. copie d’écran ci-dessous), cliquez sur Exécuter quand même :

Crésus Comptabilité

  • J’ai l’impression que des écritures ont disparu et/ou que mon bilan, mon compte de résultat n’est pas correct.
    #15539

    Assurez-vous que le filtre n’est pas actif en vérifiant que l’icône  n’est pas enfoncée. Pour désactiver rapidement le filtre cliquez sur l’icône  en maintenant la touche Majuscules enfoncée.

  • Comment sortir un extrait de compte ou le compte de résultat sur une certaine période ?
    #15541

    Utilisez le filtre (commande Filtre du menu Edition) ou cliquez sur l’icône  et entrez la période désirée. Pour désactiver rapidement le filtre cliquez sur l’icône  en maintenant la touche Majuscules enfoncée.

  • Je n’ai pas encore bouclé la comptabilité et j’aimerais déjà commencer à saisir les écritures de l’année suivante.
    #15543

    Cela est naturellement possible. Veuillez vous référer au chapitre « Le changement d’exercice » .

  • Comment faire apparaître les soldes des comptes centralisateurs dans le bilan ?
    #15545

    Activez l’option Affiche tous les soldes dans le dialogue Visualisation du bilan.

  • La différence entre actifs et passifs n’est pas égale à la différence entre charges et produits.
    #15547

    Normalement, la différence entre actifs et passifs est la même que celle entre charges et produits. Si cette différence n’est pas la même, cela peut avoir trois causes :

    1. Votre tableau des pertes et profits ne montre pas tous les comptes

    Dans ce cas, enlevez la coche à gauche du bouton Comptes de bouclement.

    Si votre logiciel Crésus Comptabilité est ancien, cette coche n’existe pas. Dans ce cas, sélectionnez la première ligne dans la liste Tous les comptes (charges et produits).

    2. Le bilan initial n’est pas équilibré

    Cela veut dire que le total des soldes à nouveau des comptes actifs est différent du total des soldes à nouveau des comptes passifs. C’est donc un problème purement comptable qui survient généralement lorsqu’on oublie de comptabiliser le gain ou la perte de l’année précédente sur le compte Capital ou Bénéfice/Perte reportée. Exemple d’un bilan initial non équilibré :

    Actif Passif
    Caisse 100 Créanciers 40
    CCP 30 Capital 60
    Différence 30
    Total 130 Total 130

    On passe une écriture correspondant à une vente au comptant de 10 fr.

    Débit Crédit Libellé Montant
    Caisse Ventes Vente au comptant 10

    Ce qui donne le bilan suivant :

    Actif Passif
    Caisse 110 Créanciers 40
    CCP 30 Capital 60
    Différence 40
    Total 140 Total 140

    Ce qui donne le tableau PP suivant :

    Charges Produits
    Ventes 10
    Différence 10
    Total 10 Total 10

    3. Le total des soldes des comptes d’exploitation est différent de zéro

    Avec le plan comptable suivant dont on voit ici un extrait, le solde du compte 8050 Provisions est différent de zéro.

    Ceci peut être vu d’un coup d’œil en regardant la Balance de vérification (commande Présentation – Balanance de vérification). Lorsque, comme ici, le solde du compte 80 Compte de résultat est différent de zéro, la différence entre actifs et passifs ne peut plus être égale à la différence entre charges et produits.

    Dans cet exemple, le compte 8050 a très probablement été utilisé à tort pour une écriture en cours d’année.

  • Je ne peux plus saisir ou modifier d’écritures, les champs de saisie en bas de l’écran ont disparu ou ils sont tous inactifs.
    #15549

    Ceci peut arriver dans les cas suivants :

    1. Vous êtes en train d’utiliser un filtre (commande Edition – Filtre) avec l’option Montre les écritures multiples entières qui n’est pas cochée. Cochez cette option ou annulez le filtre.
    2. Vous avez ouvert votre fichier de comptabilité avec un mot de passe (commande Options – Mots de passe) qui n’a pas les droits de modification.
    3. Vous utilisez plusieurs journaux (voir la commande Options – Journaux) et vous tentez de saisir des écritures alors que vous êtes dans un des deux journaux spéciaux dont le nom est précédé de +
    4. Normalement vous ne pouvez pas saisir des écritures lorsque vous êtes dans un tel journal et c’est très bien ainsi. Si vous voulez absolument saisir des écritures dans ces journaux il faut activer l’option Autorise de passer des écritures dans le journal « +toutes les écritures » dans l’onglet Ecritures de la commande Options – Journaux.
    5. Vous avez ouvert le fichier en lecture seule.

  • Lorsque je clique sur une ligne pour la modifier, celle-ci ne vient pas en bas dans le champ d’édition et par conséquent je ne peux pas la modifier.
    #15552

    L’outil de modification (icône  ) n’est pas sélectionné.

  • J’aimerais avoir un compte séparé pour chaque débiteur.
    #15554

    Modifiez le plan comptable en définissant un compte séparé, selon l’exemple suivant :

    • Il faut transformer votre compte débiteurs en compte centralisateur en mettant « Groupe » dans la colonne « Type » (ici le compte 1100). Pour cela il ne doit pas y avoir d’écritures sur ce compte.
    • Ensuite il faut créer des sous-comptes de ce nouveau compte centralisateur (ici les comptes 1100-BOLOMEY, 1100-DUPONT etc.).

    Notez que Crésus Facturation vous permet de gérer efficacement vos débiteurs.

  • Le solde d’un compte centralisateur n’est pas égal à la somme des soldes de ses sous-comptes.
    #15556

    Ceci peut arriver lorsqu’il y a des erreurs dans le plan comptable. Exemple :

    Numéro Titre Type Groupe
    100 Liquidités Groupe
    1000   Caisse 100
    1010   CCP 100
    110 Créances Groupe
    1100   Débiteurs 110
    1102   Débiteurs douteux 100
    1103   Débiteurs étrangers 110

    Ici le compte 1102 est groupé dans le compte centralisateur 100 au lieu de 110. Le solde du compte centralisateur 100 représente donc la somme des soldes des comptes 1100, 1010 et 1102, alors que le solde du compte centralisateur 110 est la somme des soldes des comptes 1100 et 1103. Pour avoir un plan comptable correct, il faudrait remplacer le 100 par 110 dans la colonne groupe du compte 1102.

    Crésus Comptabilité permet de détecter la présence de telles erreurs avec la commande Vérifie le plan comptable du menu Compta. Avec le plan comptable ci-dessus, le message suivant est affiché :

    Selon votre plan comptable cette commande n’arrive pas toujours à détecter exactement quels sont les comptes qui sont mal groupés. Mais dans tous les cas lorsqu’elle signale des comptes mal groupés c’est qu’il y a un problème soit avec le compte affiché soit avec les comptes précédents ou suivants.

  • J’aimerais imprimer des documents comptables dans une autre langue que le français.
    #15558

    L’interface utilisateur de Crésus Comptabilité est uniquement en français, en allemand et, pour les versions LARGO et plus, en anglais. En revanche tous les documents peuvent être imprimés dans n’importe quelle langue étrangère pour autant qu’elle utilise l’alphabet latin.

    Pour cela il faut que :

    1. les titres de comptes soient dans la langue étrangère,
    2. les libellés soient dans la langue étrangère,
    3. vous adaptiez tous les textes tels que « Bilan », « Extrait de compte », « actif », « passif », etc. à la langue étrangère.

    Pour les points 1 et 2 il suffit de le faire.

    Pour le point 3 il faut utiliser la commande Régler les textes du menu Options. Cette commande permet de modifier tous les textes fixes apparaissant sur l’écran ou sur l’imprimante dans les différentes présentations. Il convient naturellement que vous assuriez la traduction dans la langue de votre choix.

  • Comment Crésus compte-t-il les écritures comptables?
    #15560

    Dans la terminologie Crésus, une ligne du journal s’appelle une écriture. Une écriture multiple est composée de plusieurs écritures simples. Dès lors, la limitations à 16’000 écritures de Crésus Comptabilité PRO implique qu’il ne peut pas y avoir, au total, plus de 16’000 lignes dans les journaux de la comptabilité.

  • Achats non soumis à la TVA.
    #15563

    Lorsque vous faites un achat non soumis à la TVA parce que votre fournisseur ou la prestation n’est pas soumis la TVA il faut utiliser « pas de TVA » dans la liste déroulante des codes TVA.

    Dans Crésus Facturation, il faut faire aussi laisser le champ vide et ne pas utiliser de code TVA pour ces achats.

  • Comptabiliser la TVA payée à la douane.
    #15565

    Lorsque vous importez des marchandises vous recevez généralement deux factures, celle du fournisseur étranger et celle du transporteur. La facture du fournisseur étranger sera comptabilisée sans TVA. En revanche le transporteur vous facture sa propre prestation de transport (soumise à la TVA) ainsi que la TVA qu’il a dû payer à la douane. Cette TVA qui vous a été refacturée par le transporteur doit être directement comptabilisée sur le compte TVA à récupérer sur marchandises (généralement 1170, 1068 ou 1061) en utilisant le code TVA IPM (impôt préalable sur marchandises).

    Lorsque les biens importés sont des biens d’investissement, le même principe est valable mais il faut bien entendu utiliser le compte TVA à récupérer sur investissements et autres charges (généralement 1171, 1069 ou 1062) et le code TVA IPI (impôt préalable sur investissements).

  • La TVA sur mon décompte TVA ne correspond pas aux soldes dans les comptes TVA.
    #15567

    Ceci peut avoir des causes multiples. Les causes les plus fréquentes sont les suivantes :

    • Les comptes TVA présentent un solde à nouveau non nul.
    • Il existe des écritures sur des comptes de TVA qui n’ont pas de code TVA. Vous pouvez chercher ces écritures avec la commande EditionRechercher ou en cliquant dans l’icône . Complétez ensuite les écritures avec un code TVA approprié.
  • Quels sont les codes TVA utilisés et à quoi correspondent-ils ?
    #15569

    Ci-dessous, vous trouvez une partie des divers codes TVA que Crésus Comptabilité et Crésus Facturation utilisent. Pour plus de détails, consultez la déclaration TVA ainsi que les réglementations TVA officielles que vous pouvez trouver sur le site de l’administration fédérale des contributions :

    Codes les plus utilisés

    TVA

    Livraisons et prestations de services au taux normal. Figurent dans les rubriques 300/301 du décompte TVA.

    TVAHEB

    Prestations du secteur d’HEBergement. Figurent dans les rubriques 340/341 du décompte TVA.

    TVARED

    Livraisons et prestations de services au taux REDuit. Figurent dans les rubriques 310/311 du décompte TVA.

    DIMCP

    Diminution de la contre-prestation. Utilisez ce code pour les escomptes et rabais accordés au taux normal. Figure dans la rubrique 235 du décompte TVA.

    DIMCPRED

    Diminution de la contre-prestation taux réduit. Utilisez ce code pour les escomptes et rabais accordés au taux réduit. Figure dans la rubrique 235 du décompte TVA.

    IPI

    Impôt Préalable sur l’achat d’Investissements et d’autres charges d’exploitation au taux normal. Figure dans la rubrique 405 du décompte TVA.

    IPIRED

    Impôt Préalable sur l’achat d’Investissements et d’autres charges d’exploitation au taux REDuit. Figure dans la rubrique 405 du décompte TVA.

    IPM

    Impôt Préalable sur l’achat de Marchandises et prestations de services au taux normal. Figure dans la rubrique 400 du décompte TVA.

    IPMRED

    Impôt Préalable sur l’achat de Marchandises et prestations de services au taux REDuit. Figure dans la rubrique 400 du décompte TVA.

    IPHEB ou IPHOT

    Impôt Préalable sur les dépenses dans le secteur de l’HEBergement (factures d’hôtels suisses). Figure dans la rubrique 405 du décompte TVA.

    Codes moins utilisés

    APSETR

    Acquisitions de Prestations de Service de l’ETRanger. Figurent dans les rubriques 380/381 du décompte TVA.

    EXCLU

    Prestations non imposables (article 21 LTVA) pour lesquelles il n’a pas été opté selon l’article 22 LTVA. Figure dans les rubriques 200/230 du décompte TVA. N’utilisez jamais ce code pour des achats non soumis à TVA. Pour ces cas, il faut simplement ne pas utiliser de code TVA du tout pour la facturation ou « pas de TVA » pour la comptabilité.

    EXPORT ou EXONERE

    Prestations exonérées, par exemple exportations (article 23 LTVA) ou prestations exonérées fournies à des institutions et personnes bénéficiaires (article 107 LTVA).Figurent dans les rubriques 200/220 du décompte TVA. N’utilisez jamais ce code pour des achats non soumis à TVA. Pour ces cas, il faut simplement ne pas utiliser de code TVA du tout pour la facturation ou « pas de TVA » pour la comptabilité.

    PSETR

    Prestations fournies à l’étranger. Entrent dans la rubrique 221 du décompte TVA. Figurent dans les rubriques 200/221 du décompte TVA. N’utilisez jamais ce code pour des achats non soumis à TVA. Pour ces cas, il faut simplement ne pas utiliser de code TVA du tout pour la facturation ou « pas de TVA » pour la comptabilité.

  • Comment comptabiliser les prestations à soi-même ?
    #15571

    Lorsqu’on prélève des biens dans son entreprise pour sa consommation personnelle, on doit payer la TVA sur la valeur correspondante, afin de ne pas être avantagé par rapport à quelqu’un qui n’est pas assujetti à la TVA. Ces « prestations à soi-même » doivent être comptabilisées en utilisant le code TVA « COR » (Correction de l’impôt préalable) ou « CORRED » (Correction de l’impôt préalable au taux réduit).

    Premier exemple

    Vous achetez de la marchandise pour un total de 1080 francs, ce qui donne lieu à l’écriture suivante :

    Débit Crédit Libellé Montant Code TVA
    4200 Achat marchandises net 1000 IPM
    1170 Achat marchandises TVA 80 IPM
    1010 Achat marchandises TOTAL 1080 IPM

    Sur cet achat vous récupérez 80 francs de TVA. Ensuite vous prélevez cette même marchandise dans votre magasin pour votre propre consommation ce qui donne lieu à l’écriture suivante :

    Débit Crédit Libellé Montant Code TVA
    3700 Consommation propre net 1000 COR
    2200 Consommation propre TVA 80 COR
    2850 Consommation propre Total 1080 COR
    Second exemple

    Vos frais de véhicule s’élèvent à 2160 francs. Vous utilisez la voiture également pour vos déplacements privés à raison de 50%. Il y a donc pour 1080 francs de prestations à vous-même, montant sur lequel il faut payer la TVA, ce qui donne lieu à l’écriture suivante :

    Débit Crédit Libellé Montant Code TVA
    6270 Parts privés véhicule net 1000 COR
    2200 Parts privés véhicule TVA 80 COR
    2850 Parts privés véhicule Total 1080 COR
    Les numéros des comptes utilisés dans ces exemples

     

    1010 CCP
    1170 TVA à récupérer sur marchandises
    2200 TVA due
    2850 Privé
    3700 Prestations à soi-même
    4200 Achat de marchandises
    6270 Parts privés véhicule
  • Comment changer la façon dont Crésus Comptabilité imprime ?
    #15578

    Pour changer la façon d’imprimer des différentes présentations vous pouvez utiliser la commande Mise en page du menu Fichier. Là vous pouvez choisir pour chaque présentation individuellement comment elle doit être imprimée, c’est-à-dire. taille et style des caractères, format paysage ou portrait etc.

    En ce qui concerne les largeurs des colonnes à l’impression elles sont proportionnelles aux largeurs des colonnes visibles à l’écran. Pour modifier la largeur d’une colonne, il suffit de déplacer sa frontière avec la souris, en glissant la frontière des colonnes dans l’en-tête des colonnes.

  • A l’impression, du texte est tronqué parce que les colonnes ne sont pas assez larges.
    #15580

    Les largeurs des colonnes à l’impression sont proportionnelles aux largeurs des colonnes visibles à l’écran. Pour modifier la largeur d’une colonne, il suffit de déplacer sa frontière avec la souris, en glissant la frontière des colonnes dans l’en-tête des colonnes.

    Vous pouvez également choisir une police de caractères plus petite et/ou imprimer en format paysage à l’aide de la commande Mise en page du menu Fichier.

  • Comment imprimer plusieurs extraits de compte à la fois ?
    #15582

    Affichez tout d’abord n’importe quel extrait de compte à l’aide de la commande Extrait de compte du menu Présentation ou en cliquant sur l’icône .

    Puis utilisez la commande Imprimer du menu Fichier. Dans le dialogue qui apparaît vous pouvez choisir si vous voulez imprimer uniquement l’extrait de compte visible, plusieurs extraits de compte ou le Grand Livre selon divers critères.

  • Taux de TVA 2018 et Crésus Comptabilité
    #15815

    Crésus Comptabilité 12.7 introduit le support pour les taux de TVA 2018. Si vous utilisez encore une ancienne version de Crésus Comptabilité, nous vous invitons à acheter une mise à jour.

    Mise à jour automatique des taux

    Lorsque vous ouvrez un fichier de comptabilité ou lorsque vous créez une nouvelle période comptable, Crésus procède à une vérification. Lorsque la date de fin de la période est postérieure au 30.09.2017, Crésus propose d’adapter la comptabilité aux nouveaux taux :

    Si vous décidez de convertir le fichier, Crésus signale s’il a réussi ou non à adapter les taux de TVA :

    Accéder aux réglages des taux de TVA

    Crésus Comptabilité met à jour automatiquement les taux de TVA lorsque cela est possible. Les réglages des taux de TVA sont définis sous Options > Codes TVA.

    Un clic sur Régler les taux TVA affiche les taux de TVA en vigueur. Le dialogue permet de vérifier que les taux 2017 et 2018 ont bien été mis à jour.

    Ce dialogue permet en outre de définir le taux de TVA appliqué par défaut lors de la saisie manuelle d’écritures. Il convient en principe de sélectionner les taux 2017 jusqu’à fin 2017 et les taux 2018 ensuite.

    Passer une écriture avec un taux différent du taux par défaut

    Lors de la saisie d’une écriture, Crésus Comptabilité utilise le jeu de taux de TVA défini par défaut. Cependant, certaines écritures passées en 2017 doivent appliquer le taux 2018 alors qu’en 2018, certaines écritures auront encore le taux 2017.

    Lorsqu’une écriture doit utiliser un taux autre que celui défini par défaut, il convient de sélectionner ce taux au moment de passer l’écriture. Vous pouvez ainsi sélectionner, pour cette écriture, le taux de 8.0% ou de 7.7% :

     

  • Taux de TVA à zéro dans la comptabilité
    #15886

    Si à la suite de la mise à jour des taux de TVA (avec Crésus Comptabilité 12.7.002) ceux-ci sont à zéro, une adaptation manuelle est nécessaire.

    Lire la suite
  • Changement d’année avec Crésus Comptabilité
    #15949

    Dans Crésus Comptabilité, chaque exercice comptable correspond à un fichier séparé. En général, l’exercice comptable commence au 1er janvier et il s’agira donc d’ouvrir une nouvelle comptabilité pour 2018.

    Faciliter vos travaux de bouclement comptable

    Vous pouvez simplifier votre travail avec la comptabilité grâce aux outils suivants :

    Comptes de résultat automatiques

    Habituellement, le résultat de l’exercice en cours est comptabilisé au bilan. Après l’ouverture de la nouvelle année, le montant est passé dans un compte de résultat reporté. Ces écritures peuvent être générées automatiquement lors de l’opération de réouverture: il suffit d’activer l’option Utilise les comptes de résultat automatiques (onglet Résultat du dialogue Options > Définitions).

    Résultat

    Note : Ces comptes doivent être adaptés en fonction de votre propre plan comptable.

    Bouclement et réouverture

    Il est possible d’ouvrir une nouvelle année avant même que l’année en cours ne soit bouclée. Ceci permet de saisir des écritures pour 2018 alors que la comptabilité de l’année précédente n’est pas terminée.

    La procédure détaillée est documentée dans le manuel.

     

  • Vérification de la plausibilité de la TVA
    #16917

    Depuis la version 12.7.002 de Crésus Comptabilité, l’importation d’écritures et la comptabilisation des écritures procèdent à un contrôle plus strict des codes TVA.

    Si ce contrôle est bloquant, vous pouvez le désactiver avec la commande Options > Définitions > TVA, puis en désactivant l’option Vérifie la plausibilité de la TVA lors de la comptabilisation et de l’importation.

  • Crésus Comptabilité me propose de passer à l’e-TVA
    #17869

    Depuis juin 2018, l’AFC propose le transfert électronique du décompte TVA (e-TVA). Vous pouvez vous connecter au portail de l’AFC et y utiliser les fonctionnalités prévues pour télécharger un décompte au format XML généré par Crésus Comptabilité.

    Modifications dans Crésus Comptabilité

    Nous avons dû adapter Crésus Comptabilité afin de lui permettre de générer ce fichier XML. Nous avons notamment revu en profondeur les mécanismes de génération du décompte.

    Lorsque vous affichez la présentation Décompte TVA, Crésus affiche un dialogue vous proposant de passer à l’e-TVA.

    Si vous cliquez Oui, le processus affiche le dialogue des réglages Options > Définitions, et passe dans l’onglet TVA.

    • Vérifiez que les réglages sont tous corrects dans l’onglet TVA.
      Il n’y a en principe rien à modifier ici (vous pourriez par exemple y modifier la périodicité du décompte ou la méthode de décompte TDFN ou TaF).
    • Passez dans le nouvel onglet Saisie TVA et adaptez au besoin les réglages.
      Cet onglet regroupe les réglages qui régissent le comportement lors de la saisie des écritures.
    • Enfin, passez dans l’onglet Entreprise pour y compléter vos données.
      Vérifiez que vous avez indiqué une personne de contact pour le décompte TVA. Saisissez le numéro d’identification de l’entreprise (numéro IDE ou UID) indispensable pour l’e-TVA.

    Rappel : vous pouvez à tout moment revenir dans ce dialogue avec la commande Options > Définitions.

    Le numéro IDE de l’entreprise est identique au numéro TVA, mais sans la mention TVA qui figure à la fin.
    Si vous ne connaissez pas votre numéro IDE, utilisez le lien vers le registre IDE en ligne.

    Après avoir validé les réglages, Crésus affiche le décompte TVA.

    Travailler avec le décompte TVA

    Le décompte TVA ne propose plus de dates de période à considérer, mais affiche directement le décompte de la première période (en général le premier trimestre) de l’année en cours.

    • Le bouton Aperçu / Imprimer permet de prévisualiser le décompte que vous pouvez ensuite imprimer.
    • Le bouton Enregistrer le décompte permet d’enregistrer le décompte, afin de conserver les données telles qu’elles sont calculées pour la période en cours.
      Une fois le décompte enregistré, le bouton change son intitulé en Remplacer le décompte. Il permet alors de remplacer le décompte précédemment enregistré, lorsque vous avez apporté des modifications aux écritures qui impactent la TVA de la période sélectionnée.
    • Le bouton Finaliser le décompte permet de rendre le décompte définitif. Vous pouvez alors imprimer le décompte définitif ou exporter l’e-TVA.
      Un décompte doit avoir été enregistré pour pouvoir être finalisé.

    La finalisation permet au processus de passer à l’étape d’exportation pour le portail de l’AFC.

    • Le bouton Exporter e-TVA génère le fichier XML de l’e-TVA et permet d’accéder à la page d’accueil de l’AFC.
      Après avoir saisi vos identifiants sur le site de l’AFC, suivez les indications.

    Le nom du fichier et son chemin complet sont copiés dans le presse-papiers.
    Il suffira de le coller Ctrl+V dans le champ demandant le nom du fichier à envoyer.

    Après avoir enregistré le premier décompte, vous pouvez travailler sur le décompte suivant. Il n’est pas nécessaire d’avoir transmis les données ni d’avoir finalisé le décompte précédent pour pouvoir afficher le décompte suivant.

    Options d’affichage

    Les options à droite vous permettent d’afficher le décompte sous différentes formes :

    • L’état au 30.06 en tenant compte des décomptes enregistrés :
      Crésus somme les montants de TVA du 1e janvier au 30 juin et déduit les montants décomptés précédemment.
      Le décompte au 30 juin rattrape ainsi d’éventuelles corrections qui auraient été apportées après l’enregistrement du premier trimestre.
    • L’état au 30.06 en ignorant les décomptes enregistrés :
      Crésus somme les montants de TVA au 1e janvier au 30 juin; il affiche alors le cumul des deux premiers trimestres.
    • L’état du 01.04 au 30.06 :
      Crésus somme les montants de TVA du 1er avril au 30 juin; il affiche uniquement les valeurs du deuxième trimestre.
    Travailler avec les décomptes TVA suivants

    Procédez comme au 1er trimestre pour enregistrer, imprimer et finaliser le décompte. Ainsi, vous pourrez passer au 3ème trimestre.

    Si vous sélectionnez le décompte d’une période enregistrée ou finalisée, c’est le décompte enregistré qui s’affiche par défaut (par exemple L’état enregistré le 22.06.2018) :

    Les options permettent de mettre en évidence d’éventuelles différences entre le décompte enregistré et l’état actuel de la comptabilité.

  • Je n’ai pas de numéro d’identification d’entreprise
    #18083

    Crésus Comptabilité demande un numéro d’identification d’entreprise (UID, numéro IDE) dans Options > Définitions > Entreprise :

    Dans le cas d’une association ou d’une PPE, par exemple, l’entité ne dispose souvent pas d’un tel numéro. Utilisez alors le numéro CHE-000.000.000 qui est réservé pour ces cas particuliers.

  • L’AFC signale une erreur de calcul de la TVA
    #18096

    Après avoir transmis le décompte électronique de TVA par le portail de l’AFC, un message signale que le montant de TVA annoncé ne correspond pas au montant calculé par le site.

    Lire la suite
  • Je ne peux pas finaliser mon décompte de TVA
    #18319

    Le bouton Finaliser de la liste des décomptes de TVA reste parfois inactif, quand bien même la période sélectionnée a été enregistrée au préalable :

    Un décompte ne peut être finalisé que si tous les décomptes précédents ont déjà été finalisés.

    Ainsi, dans l’exemple ci-dessus, pour pouvoir finaliser le décompte du trimestre 2, il faut au préalable finaliser le décompte du trimestre 1.

  • Produire des pièces comptables
    #19099

    Crésus Facturation produit des pièces comptables liées aux écritures générées pour Crésus Comptabilité

    Lire la suite
  • Changement d’année avec Crésus Comptabilité
    #19660

    Dans Crésus Comptabilité, chaque exercice comptable correspond à un fichier séparé. En général, l’exercice comptable commence au 1er janvier et il s’agira donc d’ouvrir une nouvelle comptabilité pour 2019.

    Faciliter vos travaux de bouclement comptable

    Vous pouvez simplifier votre travail avec la comptabilité grâce aux outils suivants :

    Comptes de résultat automatiques

    Habituellement, le résultat de l’exercice en cours est comptabilisé au bilan. Après l’ouverture de la nouvelle année, le montant est passé dans un compte de résultat reporté. Ces écritures peuvent être générées automatiquement lors de l’opération de réouverture : il suffit d’activer l’option Utilise les comptes de résultat automatiques (onglet Résultat du dialogue Options > Définitions).

    Résultat

    Note : Ces comptes doivent être adaptés en fonction de votre propre plan comptable.

    Bouclement et réouverture

    Il est possible d’ouvrir une nouvelle année avant même que l’année en cours ne soit bouclée. Ceci permet de saisir des écritures pour 2019 alors que la comptabilité de l’année précédente n’est pas terminée.

    La procédure détaillée est documentée dans le manuel.

    e-TVA et décompte de concordance

    Si vous transmettez par voie électronique votre décompte de TVA, vous pourrez envoyer autant de fois que nécessaire le dernier décompte de l’exercice 2018, ce qui rend en principe le décompte de concordance inutile. Crésus Comptabilité continue à proposer le décompte de concordance pour ceux qui préfèrent continuer à utiliser l’envoi par courrier.

Crésus Salaires

  • Comment passer d’une année à l’autre ?
    #15586

    Procédez de la façon suivante :

    1. Utilisez la commande Nouvelle année du menu Fichier puis cliquez sur le bouton Créer. Les présentations personnelles sont reprises dans le nouveau fichier, ainsi que les noms et les données des employés. Depuis la version 8, la liste des employés qui ont quitté est affichée. Vous pouvez choisir de les conserver ou non.
    2. Utilisez la commande « Contrôler les données » du menu Entreprise et prenez note des éléments à compléter.
    3. Utilisez la commande Assurances du menu Entreprise, ajoutez les codes LAA si nécessaire, complétez les assurances, corrigez les taux.
    4. Utilisez la commande Coefficients du menu Entreprise et réglez les divers nouveaux taux pour l’AVS, l’AC, l’assurance maternité etc. en fonction des besoins. Selon la version du logiciel que vous utilisez, certains coefficients sont automatiquement ajustés (notamment AVS, AC, assurance maternité).

    N’utilisez en aucun cas la commande Nouveau du menu Fichier. Cette commande sert uniquement à créer un nouveau fichier de salaires repartant à zéro, par exemple pour une nouvelle société. Si vous avez quand même utilisé la commande Nouveau du menu Fichier, tous les employés auront disparu du fichier de la nouvelle année.

  • Lorsque je modifie un salaire, un dialogue affiche des changements.
    #15588

    Imaginez la situation suivante: Vous avez calculé un salaire pour une personne, puis vous vous apercevez que le taux pour la LAA n’était pas réglé correctement. Dans ce cas, vous allez corriger le taux dans Entreprise – Coefficients puis vous retournez modifier le salaire précédemment établi. Le dialogue suivant s’affiche alors :

    En clair, cela signifie que le taux AANP est passé de 0.718 à 0.722 pour l’employé (@Coef:Taux AANP) et que la déduction a été changée en conséquence (@Déd:Prime AANP). De même le taux AAP pour l’employeur est passé de 0.25 à 0.23 (@E.Coef:Taux AAP) et que la cotisation de l’employeur s’est adaptée à cela (@E.Déd: Prime AAP). Bien entendu, ce changement a une incidence sur le total des déductions pour l’employé, sur le total des cotisations de l’employeur, sur le salaire net payé ainsi que sur le salaire finalement versé.

    @Brut:Variation du salaire signale la différence du salaire par rapport au salaire du mois précédent, dans le cas présent, l’employée touche 588 francs de moins ce mois-ci.

    Note: La version 4.6 réagissait exactement comme cela, mais il n’y avait pas de dialogue pour signaler exactement ce qui avait changé.

    Ce dialogue peut également venir sans que vous ayez modifié des paramètres, en cas de mise à jour du logiciel (avec un nouveau modèle). Le dialogue peut signaler que de nouvelles rubriques ont été ajoutées. Normalement ces nouvelles rubriques ne vont pas modifier le montant du salaire brut ou net. Par exemple :

    Ce dialogue signale les changements suivants apportés au modèle :

    • Un taux AC complémentaire employé + employeur a été ajouté à 0% (par compatibilité avec l’ancien taux AC solidarité qui pourrait revenir un jour).
    • Un plafond pour cet AC complémentaire a été mis à 8900.-
    • Des rubriques ont été ajoutées pour traiter un éventuel véhicule d’entreprise pour les prestations en nature.
    • La rubrique @Donnée: Nb heures déterminantes par jour a été ajoutée dans les données de chaque employé donnant le nombre d’heures en fonction d’un éventuel temps partiel.
    • La rubrique @Donnée: L’employé dispose d’une voiture de service, dans les donnée de chaque employé, permet d’activer le calcul pour le véhicule d’entreprise.
    • Les heures accident et maladie sont désormais affichées vides au lieu de zéro
    • Les allocations enfants ont été réparties en quatres rubriques selon la classe d’âge. Dans la version 6 précédente il n’y avait que la rubrique totale Allocations enfants (tous).
    • Le déterminant pour les allocations maternité n’est plus mis à 172 francs lorsqu’il n’est pas utilisé.
    • Les nouvelles déductions et cotisations AC complémentaires ont été ajoutées avec un montant nul.
    • Une correction a été apportée pour le calcul du déterminant LPP et du salaire coordonné dans le cas de cette employée qui n’a pas d’assurance LPP.
  • Qu’est ce que les modes simplifié et complet ?
    #15590

    Crésus Salaires propose deux modes : un mode de fonctionnement simplifié et d’un mode complet. Par défaut, les fichiers sont ouverts en mode simplifié.

    En mode simplifié, les commandes de paramétrage sont enlevées des menus du logiciel. Ceci permet d’éviter des erreurs de manipulation et permet de protéger la configuration. Dans ce mode simplifié, l’utilisateur peut introduire des employés, faire des salaires, comptabiliser les salaires, faire les paiements DTA et peut également modifier les coefficients d’entreprise. Par contre, il ne peut pas supprimer un salaire ni modifier un salaire qui a été bloqué.

    Pour accéder aux autres commandes spécialisées, il est nécessaire de passer en mode complet. Cela se fait en utilisant la commande Options – Mode complet. Si un mot de passe a été introduit pour ce mode (Entreprise – Mot de passe), alors l’utilisateur devra le donner pour avoir accès au mode complet. En mode complet, toutes les fonctions sont disponibles pour le paramétrage. De plus, dans ce mode, les dialogues de saisie des données peuvent être configurés au choix de l’utilisateur (rubriques affichées, nouveaux onglets, etc.) en utilisant le bouton Configurer.

    Vous pouvez facilement passer d’un mode à l’autre avec les touches Ctrl+Y.

  • Comment faire une extraction ou un tri sur les employés ?
    #15592

    Crésus Salaires permet une sélection et un tri sur les employés sous l’appellation « Accès ».

    Accès prédéfinis

    Une série d’accès est prédéfinie en standard. Pour utiliser l’un de ces accès, il suffit de le choisir dans la liste déroulante dans la barre des icônes.

    • Tableau général
      Revient à la liste de tous les employés et à l’affichage normal du tableau général.
    • Avance sur salaire
      Affiche les employés qui ont bénéficié d’une avance sur salaire. Le tableau affiche alors le montant de l’avance sur salaire payé chaque mois.
    • Canton de résidence
      Il y a un accès pour chaque canton de résidence utilisé dans votre fichier. Pour chacun, la liste affiche les employés résidant dans le canton et les salaires versés.
      Si un employé a changé de canton en cours d’année, il apparaitra dans plusieurs listes. Le tableau affiche alors le canton pour les mois où l’employé résidait dans un autre canton que celui sélectionné.
    • Canton de travail
      Comportement identique que pour le canton de résidence.
    • Groupe
      La liste déroulante présente un accès pour chaque groupe effectivement utilisé. Note: la notion de groupe est globale, si vous changez un employé de groupe, seul la nouvelle affectation sera effective.
    • Impôt à la source
      Donne la liste des employés soumis à l’impôt à la source selon le canton de perception.
    • Par numéro d’employé
      Affiche la liste de tous les employés triés par numéro d’employé croissant.
    Définition des accès

    En mode complet, vous pouvez éditer les accès avec la commande Entreprise – Définition des accès

    La liste à gauche présente les accès existant, y compris les accès venant du modèle standard.

    Note: Vous pouvez modifier les accès standard. La modification ne touchera que le fichier courant. Si vous supprimez un accès standard, il reviendra depuis le modèle à la prochaine ouverture de votre fichier.

    Les boutons Créer, Dupliquer, Supprimer permettent d’ajouter de nouveaux accès ou d’en enlever.

    Nom de l’accès
    Saisissez dans la case éditable le nom global de l’accès.

    Nom selon calcul
    Si cette option est utilisée, la définition de l’accès donnera plusieurs choix dans la liste déroulante de la barre d’icônes.
    Par exemple le calcul « Canton:  » + @Données:Canton de travail affichera un accès pour chaque canton de travail utilisé dans les données des employés.
    Note: Les employés sont directement extraits, dans cet exemple pour chaque canton, sans avoir à mettre un calcul pour extraction.

    Extraction/Tri calculé
    Utilisez cette option si vous souhaitez extraire des employés ou/et les trier autrement que par nom. Le calcul introduit ici peut retourner soit un résultat numérique, soit une chaîne de caractères

    • Résultat numérique.
      Le calcul est évalué pour chaque employé. Si le résultat est nul ou vide, l’employé sera caché.
      La liste gauche affichera le nom et prénom des employés qui seront triés par valeurs croissantes des résultats (en cas d’égalité, trié alors par noms)
      Usuellement, pour avoir un tri alphabétique normal, faites en sorte que le calcul rende 0 ou 1 uniquement, par exemple avec TOTANNEE(rubrique) > 0
    • Résultat alphanumérique.
      Le calcul est évalué pour chaque employé. Si le résultat est une chaîne vide, l’employé sera caché.
      La liste gauche affichera, trié alphabétiquement, le résultat du calcul à la place du nom et prénom habituel.

    Affichage tableau
    Cette option permet de présenter dans le tableau autre chose que le montant versé. Le calcul peut retourner un montant ou une chaîne de caractère. Comme il y a peu d’espace dans le tableau, il faut que les textes rendus soient très courts.

    Note: Voyez comment ont été définis les accès standard, ils vous serviront d’exemples.

  • Qu’est-ce que Swissdec ?
    #15594

    Swissdec réunit les partenaires suivants dans le but d’uniformiser le traitement des données salariales:

    • De nombreuses caisses (accidents, AVS, LPP, etc.) et en particulier la Suva qui joue le rôle de moteur dans l’oganisation.
    • Les administrations cantonales des impôts.
    • L’Office Fédéral de la Statistique.
    • Les éditeurs des logiciels de salaires.
    Crésus Salaires est certifié Logo swissdec

    Crésus Salaires a été le premier logiciel de gestion salariale certifié par Swissdec en Suisse romande. Il est conforme au standard salaire PUCS/ELM 4.0. Son certificat a été renouvelé à l’automne 2017. Pour l’utilisateur, les avantages sont les suivants:

    • La certification swissdec garantit que les salaires sont calculés selon les normes en vigueur.
    • Les données sont transmises électroniquement de façon sécurisée aux diverses caisses sociales, assurances et administrations concernées (PUCS).
    • Le travail administratif est réduit dans la mesure où les données peuvent être distribuées automatiquement, sans nouvelles saisies manuelles.
    Prérequis

    Pour bénéficier du transfert électronique des documents et de l’impression des codes-barres 2D sur les certificats de salaires, vous devez disposer d’une version de Windows à jour.
    La transmission des données vers swissdec, tout comme la génération des codes-barres 2D des certificats de salaires, nécessite la présence de composants Windows spécifiques. En fonction de l’état de votre système, l’installation du logiciel installera également ces éléments.

    Vous trouverez plus d’information sur Swissdec ici.

  • Où trouver les numéros demandés par Crésus Salaires pour swissdec ?
    #15596

    Pour pouvoir exporter les données salariales à l’aide de Swissdec, certaines informations sont indispensables. Vous pouvez télécharger le memento swissdec 4.0 qui résume toutes les données requises.

    1. Entreprise – Identité – Numéros de l’entreprise

    Dans ce dialogue, il est nécessaire d’introduire les données suivantes :

    • Numéro d’identification des entreprises (UID-OFS) 
      Exemple : CHE-999.999.996
      Il s’agit du nouveau numéro IDE, introduit à partir de 2011. Il commence par CHE. Ce numéro est recommandé pour l’envoi par swissdec.
      Ce numéro remplace également le n° TVA. Exemple : CHE-999.999.996 TVA
      Vous trouverez cette information dans le registre IDE de l’OFS.
      Si votre entreprise n’est pas inscrite au registre du commerce, il faut laisser cette rubrique vide.
    • Numéro de registre du commerce (UID-OFRC) 
      Exemple : CH-100.3.032.254-8 ou CH-550-0076437-6
      Il s’agit d’un numéro unique attribué par l’Office Fédéral du Registre du Commerce. Vous trouverez cette information sur le site www.zefix.ch. Vous pouvez également consulter le registre IDE de l’OFS.
      Si votre entreprise n’est pas inscrite au registre du commerce, il faut laisser cette rubrique vide.
    • Numéro REE (facultatif)
      Exemple : 72829391
      Ce numéro est également géré par l’Office Fédéral du Registre du Commerce. Il peut être demandé par e-mail infobur@bfs.admin.ch à l’Office Fédéral des Statistiques. Les informations détaillées se retrouvent sur cette page (rechercher REE).
    • Numéro de membre AVS (également appelé n° de décompte AVS)
      Exemple : 100-9976.9
      Ce numéro vous est fourni par votre caisse AVS.
    • Numéro de la caisse de compensation 
      Exemples : 031 ou 022.002
      Le numéro de la caisse de compensation doit être de la forme nnn.nnn (n étant un chiffre de 0 à 9), par exemple la caisse 22.4 est à saisir 022.004
      Ce numéro vous est fourni par votre caisse de compensation.
      Vous pouvez consulter les liste des caisses de compensation sur le site de la Confédération.
      Attention, les numéros donnés dans les listes disponibles sur ce site ne respectent pas la norme décrite ci-dessus. Par exemple, le numéro fourni pour la Caisse cantonale vaudoise de compensation AVS est 22, vous devez saisir 022.000.
    • Le numéro de membre CM (caissse maladie) n’est qu’indicatif.
    • Le numéro de contribuable doit être saisi pour chaque ACI. Utilisez la commande Impôts à la source du menu Entreprise. Ce numéro s’imprime sur les documents relatifs aux impôts ; il est également utilisé lors de la transmission du décompte d’impôt à la source par swissdec.
    2. Entreprise – Assurances

    Si votre assureur est inscrit pour recevoir les données par l’intermédiaire de swissdec, votre contrat d’assurance doit mentionner ces informations. Voici à quoi devrait ressembler ce document :

    Si votre assureur n’est pas inscrit pour swissdec, le mieux est de mettre juste un point d’interrogation à la place du numéro d’assureur. Vous ne pourrez évidemment pas leur transmettre les données salariales par voie électronique.

    Cas particulier de l’assureur Suva

    L’assureur Suva n’a pas de numéro d’assureur, ni de numéro de contrat.

    Sélectionnez le bouton Suva dans la définition de l’assurance LAA. Dans ce cas, seuls les numéros de client et accessoire (sous-numéro) sont à saisir.

    Lorsqu’un numéro de client incorrect est saisi ou que le numéro accessoire manque, il n’est pas possible de valider le dialogue.

    Note: La Suva ne traite que les LAA de base, en aucun cas la LAA complémentaire (LAAC)

    3. Données de l’employé – Statistiques

    Ces données sont transmises à l’Office Fédéral des Statistiques.

    L’OFS édite des explications qui résument comme saisir les informations suivantes:

    • Durée hebdomadaire normale de travail.
    • Formation du salarié.
    • Niveau des qualifications requises pour le poste de travail.
    • Position professionnelle.
    • Domaine d’activité (swissdec 2 ou 3).
    • Profession (swissdec 4).
    • Durée de travail.
    • Accord salarial.
    • Forme de salaire.

    Note: La durée hebdomadaire normal de travail (pt A du document) est une donnée pour l’entreprise, et doit être introduite dans Enterprise – Identité.

  • Comment transmettre les données aux caisses d’assurance avec swissdec ?
    #15601

    La liste des caisses et assurances prêtes à recevoir les données par swissdec est disponible dans la section « Downloads » de la page Destinataires des données salariales.

    Préalable

    La Procédure Unifiée de Communication de Salaires (PUCS/ELM) vous permet d’envoyer vos données en fin d’année sous la forme d’un fichier informatique unique à la plateforme swissdec. Celle-ci se chargera de distribuer les données aux différentes caisses et assurances concernées.

    Pour pouvoir exporter les données salariales à l’aide de Swissdec, il est indispensable d’introduire certaines informations. Notamment il faut impérativement avoir complété l’onglet Numéros de l’entreprise dans Entreprise – Identité.
    Voyez la FAQ Comment activer le mode swissdec pour pouvoir transmettre les résultats d’entreprise ?

    Avant de pouvoir transmettre quoi que se soit, les données doivent être conformes. Utilisez la commande Entreprise – Contrôle des données pour les vérifier. Si vous n’avez pas le message Les données nécessaires pour swissdec sont correctement introduites, complétez et corrigez les points mentionnés dans le dialogue. Le contrôle des données est exécuté chaque fois que vous passez dans les outils swissdec. Les erreurs éventuelles sont affichées dans la zone Contrôle. Vous pouvez en afficher la liste en cliquant l’icône Informations.

    Lorsque cela est fait, vous pouvez transmettre vos données à vos caisses d’assurance de deux manières possibles.

    1. Transmission en ligne au répartiteur swissdec

    C’est la méthode la plus simple : un fichier XML est généré, examiné par un vérificateur de syntaxe, puis il est crypté. Crésus Salaires établit alors une liaison sécurisée avec la plateforme swissdec et y envoie les déclarations, pour chaque destinataire individellement. Chaque transmission est rattachée à un dossier dont le suivi est assuré par le processus.

    Le mode de transmission est défini individuellement dans la définition de chaque assurance.

    Utilisez le mode de transmission PIV pour une caisse couplée au répartiteur swissdec (consultez la documentation Les définitions d’assurances dans Crésus Salaires 12.6).

      • Passez dans les outils swissdec :

      • Cochez l’option Tous les salaires de l’année définitifs.
      • Cliquez l’icône Détails pour afficher les données qui seront transmises.

      • Cliquez l’icône Envoyer pour transmettre les données.

      • Une icône d’attente signale que le fichier est en traitement.
      • A la fin de l’envoi, le dossier passe à l’état Libérer si la caisse exige une connexion pour valider le dépôt des données.

      • Dans certains cas, la caisse peut retourner une réponse. L’icône passe alors à l’état Intéger. Cliquez cette icône pour afficher les données reçues et les importer dans votre fichier.
      • A la fin du processus, le dossier passe à l’état Fini.

    • Un clic sur l’icône Attention affiche le résultat de la transmission et les données transmises.
    • En cas de problème, l’icône affiche l’état Erreur. Cliquez l’icône pour afficher les difficultés rencontrées.

    Note: Lorsqu’une libération est exigée, elle doit être faite sous 24 heures, sinon les destinataires suppriment les données reçues. Faites-le dans la foulée en cliquant les liens proposés dans le transmetteur.

    2. Transmission hors ligne au répartiteur swissdec

    Si votre ordinateur avec Crésus Salaires n’est pas connecté à Internet, mais que la caisse peut recevoir des données par la plateforme swissdec, vous pouvez préparer le décompte pour le transmettre depuis une autre machine.

    Le mécanisme est semblable à ci-dessus, mais le fichier crypté doit être téléversé manuellement sur le portail swissdec.

    Le mode de transmission est défini individuellement dans la définition de chaque assurance.

    Utilisez le mode de transmission EIV crypté pour préparer un fichier pour une caisse couplée au répartiteur swissdec consultez la documentation Les définitions d’assurances dans Crésus Salaires 12.6).

      • Passez dans les outils swissdec :

      • Cochez l’option Tous les salaires de l’année définitifs.
      • Cliquez l’icône Enregistrer en regard de la caisse dont vous voulez générer le décompte.
      • Enregistrez le fichier XML dans un endroit facile à trouver, avec un nom bien représentatif.

      • Si l’enregistrement se passe mal, Crésus signale qu’il y a des erreurs. Cliquez l’icône pour consulter le message.

      • Si l’enregistrement se passe correctement, le dossier passe à l’état Fini.

    • Un clic sur l’icône Détails affiche les données enregistrées dans le fichier EIV.
    • Connectez-vous au portail swissdec sur Internet et suivez les indications.

    Note: Le fichier à transmettre porte par défaut l’extension .xml et contient les informations sous forme XML. Vous pouvez l’ouvrir et le consulter. PUCS n’est pas un format en soi mais une norme décrivant ce que doit contenir le fichier XML.

  • Comment transmettre les données aux caisses AVS non affiliées à swissdec ?
    #15603

    Voici la procédure pour transmettre le fichier aux caisses qui ne sont pas affiliées à swissdec, mais peuvent recevoir et traiter le fichier EIV.

    Préalable

    La préparation du fichier à transmettre est soumise aux mêmes contraintes que l’exportation pour swissdec. Notamment, il est indispensable d’avoir complété l’onglet Numéros de l’entreprise dans Entreprise – Identité.
    Consultez la FAQ Comment activer le mode swissdec pour pouvoir transmettre les résultats d’entreprise ?

    Le mode de transmission est défini individuellement dans la définition de chaque assurance.

    Utilisez le mode de transmission EIV non crypté pour une caisse qui n’est pas couplée au répartiteur swissdec, mais qui accepte le fichier XML (consultez la documentation Les définitions d’assurances dans Crésus Salaires 12.6).

    Avant de pouvoir transmettre quoi que se soit, les données doivent être conformes. Utilisez la commande Entreprise – Contrôle des données pour les vérifier. Si vous n’avez pas le message Les données nécessaires pour swissdec sont correctement introduites, complétez et corrigez les points mentionnés dans le dialogue. Le contrôle des données est exécuté chaque fois que vous passez dans les outils swissdec. Les erreurs éventuelles sont affichées dans la zone Contrôle. Vous pouvez en afficher la liste en cliquant l’icône Informations.

    Transmission du fichier sans passer par swissdec

    N’utilisez cette méthode que si votre caisse AVS n’accepte pas de passer par le répartiteur swissdec.

      • Passez dans les outils swissdec :

      • Cochez l’option Tous les salaires de l’année définitifs.
      • Cliquez l’icône Enregistrer en regard de la caisse dont vous voulez générer le décompte.
      • Enregistrez le fichier XML dans un endroit facile à trouver, avec un nom bien représentatif.

      • Si l’enregistrement se passe mal, Crésus signale qu’il y a des erreurs. Cliquez l’icône pour consulter le message.

      • Si l’enregistrement se passe correctement, le dossier passe à l’état Fini.

    • Un clic sur l’icône Détails affiche les données enregistrées dans le fichier EIV.
    • Suivez la procédure que vous aura fournie votre caisse AVS pour vous connecter à leur site Internet et pour leur transférer le fichier.

    Note: Le fichier à transmettre porte par défaut l’extension .xml et contient les informations sous forme XML. Vous pouvez l’ouvrir et le consulter. PUCS n’est pas un format en soi mais une norme décrivant ce que doit contenir le fichier XML.

  • Comment annoncer les entrées et sorties pour la caisse AVS ?
    #15605

    Il est possible d’annoncer à la caisse AVS les entrées et les sorties des employés à l’aide de l’interface swissdec. Cependant toutes les caisses AVS ne proposent pas cette fonctionnalité.

    Saisie des dates à annoncer

    Dans les données de chaque employé, il existe un champ nommé Annonce d’entrée AVS ainsi qu’un champ Annonce de sortie AVS. Ces champs se complètent automatiquement lorsque la date d’entrée – repectivement la date de sortie – de l’employé est modifiée. Ce sont donc ces dates qui servent à l’annonce.

    Transmission de l’annonce

    Cliquez l’icône  ou appuyez sur F9 pour passer dans l’écran d’interface swissdec.

    Une ligne AVS E/S propose la transmission des mutations AVS. Les dates affichées correspondent aux dates d’annonce saisies dans les données des employés. Comme il n’y a que peu de place disponible, tous les employés peuvent ne pas apparaître dans la liste à l’écran, utilisez le bouton Détails pour avoir la liste complète.

    Cliquez sur le bouton Envoyer.

    Laissez la procédure se dérouler .

    Si la transmission s’effectue correctement, le bouton Intégrer s’affiche.

    En cas de problème de transmission, le bouton Attention permet d’obtenir le détail des erreurs rencontrées.

    Intégrer le résultat

    Cliquez sur le bouton Intégrer. Un dialogue vous affichera les messages et les données reçues en retour ainsi que les données actuelles.

    Consultez les messages précédés d’une icône info .

    Laissez la colonne Valeur à utiliser vide.

    Il est important de valider ce dialogue pour obtenir les preuves d’assurances en PDF. En outre, cette procédure enlève les dates d’annonces d’entrée et de sortie dans les fiches des employés.

    Annonces suivantes

    L’interface swissdec ne propose plus d’annonce AVS E/S tant que vous n’avez pas modifié les dates d’entrée ou de sortie d’un employé. Lorsque cela sera fait une nouvelle annonce sera proposée.

    Note: Les annonces sont indépendantes les unes des autres, il n’est pas possible de substituer une annonce précédente par la nouvelle.

  • Comment imprimer le code-barres sur le certificat de salaire ?
    #15609

    L’impression du code-barres se fait simplement en cochant la case « avec code-barres 2D » lors de l’impression.

     

  • Comment modifier le contenu du certificat de salaire ?
    #15613

    Le certificat de salaires est un document officiel dont le contenu sert de base pour la déclaration d’impôts, il est évidemment essentiel que tous les montants y figurent en bonne et due forme.

    Note: Le paramétrage de base de Crésus Salaires correspond aux indications fournies par Swissdec et n’a en principe pas besoin d’être changé.

    Toutes les positions du certificat sont référencées par des lettres ou des codes chiffrés. Plusieurs de ces positions comportent des montants cumulés. Il est parfois difficile de savoir ce qui entre dans le montant, c’est pourquoi nous avons préparé le document modèle 3-0: Composants du certificat que nous vous recommandons de fournir à vos collaborateurs pour justifier des chiffres publiés.

    Le document modèle 3-0b: Vérification des composants du certificat – total entreprise propose la liste de tous les champs et leur position dans le certificat tous salaires confondus. C’est ce document qui vous permet de vérifier comment chaque champ est affecté avant de passer à l’impression des certificats.

    L’interprétation des directives concernant le certificat de salaires à fournir à vos employés nécessite parfois de modifier l’emplacement de certaines rubriques dans le document.

    Dans le cas d’une rubrique personnalisée, ou selon l’utilisation d’une rubrique standard, il est possible de préciser son emplacement dans le certificat.

    En mode complet (menu Options – mode complet), vous avez accès au réglage des rubriques :

     

    Parmi les réglages possibles, c’est la liste déroulante intitulée Cette indemnité doit être cumulée dans le point suivant du certificat de salaire qui fait foi : déroulez la liste pour sélectionner l’emplacement voulu.

    Si vous modifiez l’emplacement, Crésus exigera encore que vous précisiez le type IS détail et le code statistique pour swissdec dans les listes déroulantes secondaires :

    L’emplacement sur le certificat est rappelé en regard des rubriques dans la liste de gauche :

  • Comment ajouter une observation au pt 15 du certificat de salaire ?
    #15615

    L’interprétation des directives concernant le certificat de salaires à fournir à vos employés nécessite parfois d’ajouter des indications au pt 15 du certificat de salaire. Il est facile de saisir une information textuelle dans le champ Certificat 15:Observations dans l’onglet Certificat des données des employés.

    S’il s’agit d’une information qui doit figurer dans le certificat de tous les collaborateurs, complétez le champ Certificat 15:Observation globale dans l’onglet Certificat du dialogue de la commande Entreprise – Coefficients. Ce commentaire sera ajouté dans l’observation de tous les certificats de salaire.

    Pour ajouter un champ dont le contenu peut être variable, par exemple le montant de la contribution professionnelle, passez en mode complet, puis :

    • utilisez la commande Entreprise – Rubriques pour ouvrir le dialogue de réglage des rubriques.
    • sélectionnez la rubrique à inclure au pt 15
    • déroulez la liste Cette indemnité doit être cumulée dans le point suivant du certificat de salaire
    • sélectionnez le pt 15, avec ou sans montant

    C’est le nom de la rubrique qui figure dans le pt 15 du certificat. Si nécessaire, vous pouvez saisir un texte qui remplace le nom :

    Si plusieurs rubriques ont été associées au même texte de remplacement, Crésus n’imprime qu’une seule fois le texte. Dans notre exemple, il serait préférable d’associer la rubrique Contribution professionnelle fixe au même texte.

    Le mode avec montant imprime le texte et y joint le montant de la rubrique. Si plusieurs rubriques ont été associées au même texte de remplacement, Crésus n’imprime qu’une seule fois le texte, et y joint le cumul des montants.

  • Comment passer un salaire avec des indemnités de chômage partiel (RHT/ITP) ?
    #15617

    En cas de réduction de l’horaire de travail (RHT), l’employé touche du salaire pour le travail effectif, ainsi qu’une indemnité pour les heures chômées. Les indemnités versées couvrent généralement le 80% du salaire normal. Vous trouverez les rubriques nécessaires dans l’onglet Chômage partiel (RHT) lors de la saisie du salaire. Les valeurs unitaires peuvent être saisies au moment d’établir le salaire, ou dans l’onglet Indemnités spéciales des données de l’employé. Comme la méthode pour déterminer la valeur unitaire de l’indemnité diffère d’une entreprise à l’autre, Crésus Salaires ne fait pas de proposition de base.

    Note : Les cotisations sociales sont dues comme si le salaire était versé à 100%.

    Le paiement d’indemnités de chômage partiel diffère selon que l’employé touche un salaire à l’heure (ou à la journée) ou un salaire mensuel.

    Pour un salaire horaire ou à la journée :

    • Le salaire effectif est passé dans les rubriques habituelles.
    • Utilisez la rubrique Indemnité RHT/ITP (sal. horaire/journée) pour le montant à 80% correspondant aux heures chômées.
    • La rubrique Perte effective de gain RHT/ITP (sal. horaire/journée) sert à passer le montant correspondant aux 20% non compensés, mais qui est tout de même soumis aux charges sociales.

    Dans le bulletin de salaire, on voit que l’indemnité RHT est versée à l’employé et qu’elle est soumise aux charges sociales, et que la perte de gain effective est soumise aux charges sociales, mais n’est pas versée à l’employé.

    Pour un salaire mensuel, on procède comme pour les indemnités accident/maladie :

    • Passez l’entier du salaire mensuel dans les rubriques habituelles.
    • Utilisez la rubrique (-)Déduction RHT/ITP (sal. mensuel) pour saisir la diminution de salaire correspondant aux heures chômées.
    • Saisissez le montant de l’indemnité chômage dans la rubrique Indemnité RHT/ITP (sal. mensuel).

    Dans le bulletin de salaire, on voit que la déduction RHT vient diminuer le salaire versé, mais pas les bases AVS ou LAA, et que l’indemnité RHT augmente le montant versé à l’employé, mais pas les bases pour les charges sociales.

  • Quelles sont les charges sociales retenues après l’âge de la retraite ?
    #15619

    Lorsqu’un employé touche un salaire après avoir atteint l’âge de la retraite, il continue à payer les cotisations AVS/AI/APG, mais plus celles de l’assurance chômage car, dès l’âge légal de la retraite, on n’a plus le droit aux indemnités de chômage. Les autres charges sociales se prolongent selon les cas.

    Cotisations AC

    Dès le mois après avoir atteint l’âge de la retraite, les cotisations AC ne sont plus prélevées.

    Cotisation AVS

    Dès le mois après avoir atteint l’âge de la retraite, les cotisations sont prélevées sur la partie de revenu qui dépasse une franchise (en 2017 : 16’800 francs pour une année entière, soit : 1’400 francs par mois civil entamé).

    Exemple : L’employé atteint l’âge de la retraite en mars et touche un salaire de 4000.- francs par mois.

    • salaire de mars 4000.-
      • montant soumis à la cotisation AVS 4000.-
    • salaire d’avril 4000.-
      • montant soumis à la cotisation AVS 4000.- ./. 1400.- = 2600.-
    Annualisation de la franchise.

    La franchise se calcule en considérant le cumul des montants au mois courant.

    Exemple : L’employé a atteint l’âge de la retraite l’année passée et touche un salaire variable.

    • salaire de janvier 1300.-
      • montant soumis à la cotisation AVS 1300.- ./. 1400.- = -100.-, ramené à 0.- (cf ci-dessous le total annualisé ne peut pas être inférieur à 0.-)
      • salaire de février 1600.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS 1600.- + 1300.- = 2900.-
      • montant total de la franchise 2 x 1400.- = 2800.-
      • montant soumis à la cotisation AVS 2900.- ./. 2800.- = 100.-
      • montant soumis à la cotisation ce mois 100.- ./. 0.- = 100.-
    • salaire de mars 1550.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS 2900.- + 1550.- = 4450.-
      • montant total de la franchise 3 x 1400.- = 4200.-
      • montant soumis à la cotisation AVS 4450.- ./. 4200.- = 250.-
      • montant soumis à la cotisation ce mois 250.- ./. 100.- = 150.-
    Le montant mensuel soumis à l’AVS peut être inférieur à 0.-

    Exemple : L’employé a atteint l’âge de la retraite l’année passée et touche un salaire variable.

    • salaire de janvier 1700.-
      • montant soumis à la cotisation AVS 1700.- ./. 1400.- = 300.-
    • salaire de février 1200.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS 1700.- + 1200.- = 2900.-
      • montant total de la franchise 2 x 1400.- = 2800.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS 2900.- ./. 2800.- = 100.-
      • montant soumis à la cotisation AVS ce mois 100.- ./. 300.- = -200.-
    Le total annualisé soumis à l’AVS ne peut pas être inférieur à 0.-

    Exemple : L’employé a atteint l’âge de la retraite l’année passée et touche un salaire variable. En mars, le cumul des salaires est inférieur à la franchise cumulée.

    • salaire de janvier 1500.-
      • montant soumis à la cotisation AVS 1500.- ./. 1400.- = 100.-
      • salaire de février 1600.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS 1500.- + 1600.- = 3100.-
      • montant total de la franchise 2 x 1400.- = 2800.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS 3100.- ./. 2800.- = 300.-
      • montant soumis à la cotisation AVS ce mois 300.- ./. 100.- = 200.-
    • salaire de mars 1000.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS 3100.- + 1000.- = 4100.-
      • montant total de la franchise 3 x 1400.- = 4200.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS 4100.- ./. 4200.- = -100.-
      • montant soumis à la cotisation AVS ce mois -100.- (ramené à 0.-)
        l’employé paie donc sur 100.- de trop
    • salaire d’avril 2750.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS 3100.- + 2750.- = 5850.-
      • montant total de la franchise 4 x 1400.- = 5600.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS 5850.- ./. 5600.- = 250.-
      • montant soumis à la cotisation AVS ce mois 250.- ./. 100.- = 150.-
        on reprend ici les 100.- excédentaires précédents
    Le seuil d’entrée s’applique sur le salaire avant la déduction de la franchise.

    Si le salaire cumulé soumis à l’AVS est inférieur au seuil d’entrée (en 2017 : 2300.- par année), l’employé n’est pas astreint à la cotisation AVS. Ce seuil s’applique sur le salaire avant la déduction de la franchise.

    Exemple : L’employé a atteint l’âge de la retraite l’année passée et touche un salaire variable. Le cumul des salaires ne dépasse le seuil qu’en mars.

    • salaire de janvier 1000.-
      • montant soumis à la cotisation AVS 1000.- (ramené à 0.- car le seuil n’est pas atteint)
    • salaire de janvier 1200.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS 1000.- + 1200.- = 2200.- (ramené à 0.- car le seuil n’est pas atteint)
    • salaire de février 3000.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS 2200.- + 3000.- = 5200.-
      • montant total soumis à la cotisation AVS ce mois 5200.- (inclut le rattrapage des mois précédents)
      • montant de la franchise 3 x 1400.- = 4200.-
      • montant soumis à la cotisation ce mois 5200.- ./. 4200.- = 1000.-

    Si l’employé travaille pour plusieurs employeurs, la franchise s’applique à chaque emploi.

    Cotisation à l’assurance accident.

    Toute personne qui exerce une activité lucrative dépendante au sens de la législation fédérale sur l’AVS et qui perçoit un salaire est obligatoirement soumise à l’assurance-accidents.

    Cotisation à l’assurance perte de gain en cas de maladie (IJM).

    L’assurance IJM n’est pas obligatoire, mais l’employeur est tenu de payer un plein salaire selon le système bernois, même si l’employé a atteint l’âge de la retraite. Il est donc prudent d’affilier ses employés.

    Cotisations de prévoyance professionnelle.

    En règle générale, la rente du deuxième pilier est versée à l’âge légal de la retraite. Toutefois, les institutions de prévoyance autorisent l’ajournement du versement jusqu’à l’âge de 70 ans au maximum. Durant ce laps de temps, on ne cotise en principe plus à la prévoyance professionnelle : l’avoir de vieillesse ne va dans ce cas pas augmenter bien qu’on continue à travailler. En revanche, le taux de conversion des rentes et, du même coup, la rente vont changer. Certaines caisses prélèvent la cotisation jusqu’au 31 décembre de l’année en cours.

  • Les calculs des déductions LAA et AC semblent incorrects lors d’augmentations ou de diminutions de salaire.
    #15623

    Lors de variations des salaires qui dépassent le plafond mensuel de 12’350.00, on constate souvent ce qui peut apparaître comme une erreur de calcul pour les cotisations LAA ou AC. Ceci est dû au fait que les plafonds sont calculés chaque mois sur le cumul des salaires bruts jusqu’au mois courant. En effet, le salaire soumis aux cotisations LAA et AC est plafonné à 148’200.00 par année et pas 12’350.00 par mois.

    Lire la suite
  • Gestion de la LPP
    #15626

    Les normes pour la LPP introduites pour janvier 2016 et toujours valides pour 2018 stipulent que :

    • La prime LPP est due sur tout salaire AVS supérieur à 21’150.00 par an (salaire minimal).
    • Le salaire AVS soumis est plafonné 84’600.00 par an (salaire maximal).
    • Le montant soumis à la prime est obtenu en déduisant 24’675.00 (montant de coordination) du salaire soumis. Le salaire déterminant ainsi obtenu est appelé salaire coordonné.
    • Le salaire coordonné ne peut pas être inférieur à 3’525.00 par an(salaire coordonné minimal).

    Par exemple :

    • Salaire annuel brut : 36’000.00
    • Salaire coordonné : 36’000.00 – 24’675.00 = 11’325.00
    • Salaire annuel brut : 120’000.00
    • Salaire soumis : 84’600.00
    • Salaire coordonné : 84’600.00 – 24’675.00 = 59’925.00
    • Salaire annuel brut : 21’600.00
    • Salaire coordonné : 21’600.00 – 24’675.00 = -3’075.00, ramené à 3’525.00
    • Salaire annuel brut : 18’000.00
    • Non soumis, car inférieur à 21’150.00

    Pour introduire les données pour la LPP, utilisez la commande Entreprise – Assurances et choisissez l’onglet LPP.

    Si vous ne traitez que des primes LPP fixes, il n’est pas nécessaire de saisir les définitions des tranches d’âge. Il faut tout-de-même créer l’assureur afin de pouvoir établir les listes et décomptes.

    Sous réserve de conditions spéciales pratiquées par votre caisse, les valeurs annuelles à utiliser pour les réglages de l’assurance LPP sont :

    • Soumis à partir de : 21’150.00
    • Jusqu’au maximum de : 84’600.00
    • Montant de coordination : 24’675.00
    • Salaire coordonné minimum : 3’525.00

    Exprimé en valeurs mensuelles :

    • Soumis à partir de : 1’762.50
    • Jusqu’au maximum de : 7’050.00
    • Montant de coordination : 2’056.25
    • Salaire coordonné minimum : 293.75

    Les classes d’âge et le changement de catégorie

    Un employé est astreint à cotiser à la LPP dès le 1er janvier qui suit son 17e anniversaire et jusqu’au 31 décembre de l’année où il atteint l’âge limite, habituellement l’âge de la retraite (certaines caisses fixent un âge limite plus élevé).

    L’âge maximum doit être introduit séparément pour les hommes et les femmes dans les champs correspondants.

    Une définition d’assurance comporte habituellement 5 tranches d’âge. Il faut donc créer chaque tranche en précisant « l’âge de début » de la tranche.

    La dernière tranche concerne les employés jusqu’à l’âge limite fixé ci-dessus.

    On spécifie le taux de cotisation lié à chaque tranche d’âge pour la part employé et la part employeur, séparément pour les hommes et les femmes.

    L’employé passera automatiquement dès le début de l’année dans la catégorie correspondant à l’âge qu’il aura pendant l’année en cours.

    Pour rattacher un employé à une définition LPP

    Dans l’onglet Assurances des données de l’employé, utilisez la liste déroulante pour sélectionner la police voulue.

    Si vous passez des valeurs dans la LPP fixe, ce seront toujours elles qui seront prises en compte, quelle que soit le taux spécifié dans la classe d’âge de l’assurance liée.

    Dans le cas ci-dessous, la déduction sera de 125.- pour la part employé et 175.- pour la part employeur.

    Ces primes seront ramenées au prorata de la période si l’employé ne touche pas un salaire pour un mois complet. Ainsi, il n’y aura pas de retenue si vous payez le 13e salaire dans une période de durée nulle.

  • Comment gérer la contribution aux Prestations Complémentaires cantonales vaudoises pour Familles (LPCFam) ?
    #15628

    En mai 2011, le peuple vaudois a voté en faveur du prélèvement d’une cotisation permettant de verser une prestation complémentaire aux familles.
    Le taux de cette cotistion paritaire a été fixé à 0.12% (0.06% à la charge de l’employé et 0.06% à la charge de l’employeur). Elle est calculée sur le salaire AVS.

    Depuis le 1er janvier 2012, tous les éléments soumis à l’AVS sont pris en compte sans exception. Pour les détails et instructions complètes, nous vous renvoyons au Règlement d’application de la LPCFam

    Les employés soumis à la contribution

    La case à cocher Employé soumis LPCFam dans l’onglet Paramètres des données de l’employé détermine s’il faut ou non retenir cette cotisation à l’employé sélectionné. Cette case est réglable pour chaque employé. Par défaut, cette option est cochée pour les employés dont le canton du lieu de travail est VD, et désactivée pour les autres. Vous pouvez bien entendu forcer l’état de cette option.

    Le taux de la contribution

    Le taux de la contribution se définit dans l’onglet AVS de l’option Coefficients du menu Entreprise.

    Lors du calcul du salaire du mois, vous trouverez le montant soumis à la contribution dans l’ongletBruts déterminants.

    Qu’en est-il du décompte ?

    Pour l’instant, nous ne savons pas sous quelle forme se présentera le décompte des montants soumis à la LPCFam. Dans l’attente de précisions, nous avons créé une présentation modèle 3-2d: AVS – Attestation salaires (annuel) VD – LPCFam.

  • Pourquoi Crésus calcule-t-il des corrections d’impôt à la source ?
    #15630

    Crésus Salaires peut être amené à calculer des corrections d’impôt à la source s’il doit adapter le taux d’imposition, ou si des changements sont faits avec un effet rétroactif.

    Adaptation du taux d’imposition

    Les méthodes de calcul de l’impôt à la source varient d’un canton à l’autre : dans de nombreux cantons, on ne considère que le montant du mois courant, sans tenir compte des salaires précédents. Dans d’autres, le taux d’imposition se base sur le salaire annualisé et peut dès lors varier tout au long de l’année. C’est une des raisons pour lesquelles le système doit calculer une correction d’impôt.

    Exemple d’annualisation (taux fictifs)

    • En janvier, le montant soumis aux IS est 5’000.–
    • Le taux est déterminé sur 12 x 5’000 = 60’000.–
    • Selon les barèmes, le taux appliqué est de 12%
    • Le montant d’IS prélevé est de 5’000 x 12% = 600.–
    • En février, le montant soumis aux IS est 4’000.–
    • Le montant moyen est de (5’000 + 4’000) / 2, soit 4’500.–
    • Le taux est déterminé sur 12 x 4’500 = 54’000.-
    • Selon les barèmes, le taux appliqué est de 10%
    • Le montant d’IS prélevé est de 4’000 x 10% = 400.-

    La modification du taux implique une correction du montant d’IS prélevé en janvier

    • En janvier, le montant soumis aux IS était de 5’000.–
    • Le montant après correction est maintenant de 5’000 x 10% = 500.–
    • Le montant prélevé était de 600.–
    • Le montant à prélever aurait dû être de 500.–
    • Le montant de la correction est dès lors 100.– en faveur de l’assujetti

    Cette situation peut bien entendu se produire chaque mois.

    Changements avec effet rétroactif

    En cas de changement de la situation de l’employé, des corrections doivent aussi être calculés :

    • Déménagement hors du canton.
    • Changement d’état civil.
    • Changement de code d’imposition.
    • Etc.

    Dans tous ces cas, si la modification de ces informations se fait en retard, c’est-à-dire une fois que les données du mois concerné ont déjà été transmises électroniquement, Crésus doit appliquer des corrections avec un effet rétroactif, depuis la date de changement de situation, jusqu’à la date courante, au sein d’une même année.

    Les décomptes impôt à la source

    Dans la liste des documents modèles, Crésus Salaires propose 2 récapitulatifs :

    • Le document 6. Impôt source – Décompte personnel est destiné à l’employé.
      Il présente les montants soumis aux IS, les taux et montants déterminés pour le mois ainsi que les taux et les montants déterminés après annualisation, et le montant de la correction rétroactive.
    • Le document 6. Impôt source – Décompte avec corrections est destiné à l’employeur.
      Il présente la liste de tous les employés soumis aux IS, avec la retenue du mois courant, le détail des montants calculés précédemment et les corrections appliquées.

    L’article « Le décompte pour les impôts à la source » de la FAQ décrit ce document.

    Comme le calcul d’un salaire peut provoquer des corrections sur les mois précédents, il faut générer un salaire pour tous les employés soumis aux IS, même si celui-ci est nul, avant de procéder à l’annonce par swissdec aux ACI.

    Dans le même ordre d’idée, il faut avoir fait l’annonce par swissdec avant de calculer le salaire du mois suivant. De fait, il n’est pas possible de générer le salaire du mois si le mois précédent n’a pas été annoncé.

    L’annonce par Swissdec aux ACI conserve l’historique des montants prélevés et des corrections.

  • Le décompte pour les impôts à la source
    #15632

    Le document modèle 6. Impôt source – Décompte avec corrections imprime pour le canton choisi le justificatif du montant total des IS.

    Le document propose la liste des employés soumis aux IS, avec le détail des montants prélevés :

    Le premier bloc présente les valeurs calculées par Crésus chaque mois :

    • Salaire brut : montant soumis aux IS
    • Barème
    • IS sans correctifs : montant de l’IS calculé en appliquant le taux du mois sur le montant soumis du mois
    • Cumul des corrections : montant de la correction rétroactive appliqué ce mois
    • IS après correction : montant prélevé et à verser à l’ACI

    Ces montants correspondent aux montants figurant dans le bulletin de salaire de l’employé.

    Les colonnes Barème et Impôt à la source sans correctifs correspondent à la liste récapitulative (LR) de l’ACI. Exemple pour le Canton de Vaud :

    Le total est à comparer avec la colonne Impôt à la source sans correctif du décompte dans Crésus Salaires.

    Le 2ème bloc de la présentation justifie le montant cumulé de la correction rétroactive, en présentant l’historique des annonces :

    Chaque ligne montre les valeurs de tous les mois précédents qui ont été affectés par une correction ce mois. Ce sont les valeurs telles qu’annoncées le mois précédent.

    • Barème
    • Impôt corrigé
    • Précédent montant annoncé
    • Différence

    La colonne Impôt corrigé correspond à la liste corrective (LC) de l’ACI. Exemple pour le Canton de Vaud :

    Cette liste ne montre que les employés ayant une correction sur la retenue d’impôt.

    Le montant listé est à comparer à la case correspondante du décompte dans Crésus Salaires sur la ligne du mois d’avril.

    Le document fourni par l’ACI ne montre pas quel était le précédent montant annoncé et ne permet donc pas de savoir quel montant correctif il faut payer à l’ACI.

    Le document produit par Crésus Salaires contient les informations suivantes :

    • La différence pour avril est de –4.90
    • Les différences pour janvier, février et mars sont également affichées.
    • Le total de ces différences pour l’employé est de –19.95
    • La colonne Impôt à la source après correction (à payer) inclut le cumul des corrections.
    • Le montant total de cette colonne correspond donc à la valeur à payer en mai.

    Ce document peut être réimprimé pour n’importe quel mois, sauf si vous avez choisi de ne pas transmettre les décomptes aux ACI par swissdec. Le cas échéant, il propose toujours les montants consécutifs au dernier salaire calculé.

    Remarque : le document 6. Impôt source (canton à choix) – Liste récap mois affiche le même total que cette colonne Impôt à la source après correction (à payer).

  • Le décompte pour les impôts à la source – Cas spéciaux
    #15634

    Cet article détaille quelques cas particuliers que vous pouvez rencontrer. Pour une présentation générale, voyez l’article concernant « l’impression du décompte IS ».

    Impression du décompte sans avoir transmis aucun décompte IS par swissdec :

    Le texte NON TRANSMIS sur la ligne du mois courant (mois de mai dans l’exemple) signale que vous n’avez pas fait la transmission du décompte par swissdec.

    La liste imprime N/A dans la colonne Précédent montant annoncé. Cela signifie que le montant n’a pas été annoncé pour les mois précédents (04 à 01 dans l’exemple).

    Les montants correctifs sont calculés en prenant le montant de la colonne Impôt corrigé et en soustrayant le montant de la colonne Impôt à la source sans correctifs et le cumul des corrections.

    • 03 (mars): 784.10 – 1067.85 = -283.75
    • 04 (avril): 359.70 – (424.45 + (-142.60)) = 77.85

    Dans ce cas, le cumul des corrections (77.85-283.75) n’est pas égal à la correction apportée en mai (-122.90). Cela s’explique par le fait que les salaires des mois suivants (juin, juillet,…) ont déjà été calculés. En effet, les montant d’impôt corrigé correspondent déjà à la dernière situation.

    En conclusion, si nous n’avez pas fait de transmission swissdec, vous ne pouvez imprimer ce document que pour la dernière période calculée.

    Voici l’exemple imprimé pour le dernier mois calculé (juin):

    Les montants d’impôt corrigé en mars et avril sont en effet les mêmes que dans le décompte de mai. Mais cette fois le montant total des différences correspond bien au cumul des corrections, à savoir -109.10, comme détaillé ci-dessous :

    • 03 (mars): 784.10 – 1067.85 = -283.75
    • 04 (avril): 359.70 – (424.45 + (-142.60)) = 77.85
    • 04 (mai): 359.70 – (385.80 + (-122.90)) = 96.80

    Si l’employé était présent dans l’entreprise (selon les dates d’entrée et de sortie), mais que vous n’avez pas calculé de salaire un mois donné, la liste imprime Salaire manquant. Cela a une incidence sur les déclarations IS, car l’historique qui doit être transmis chaque mois ne correspond alors pas à la période complète. C’est pourquoi il est nécessaire de faire les salaires avec un montant de zéro dans ce cas.

    Exemple de transmission faite de manière incomplète:

    Cette liste concerne trois employés au mois de janvier. Le premier employé a été annoncé correctement pour un montant de 342.90. Le second employé a été annoncé avec un montant de zéro. La raison en est que son salaire a été corrigé après coup. Le troisième employé à été annoncé avec un montant de 279.20 au lieu des 462.05. La cause en est que le salaire de février avait déjà été calculé avant de faire la transmission de janvier.

    Le décompte de février régularise la situation ainsi:

    Pour le premier employé, la retenue de 342.90 correctement annoncée en janvier et corrigé à 328.35 (son salaire moyen ayant diminué). La différence de -14.55 est donc reportée sur février. Pour le second employé, on annonce le montant corrigé de 475.85 à la place des zéro annoncé à tort en janvier. La différence par rapport au montant annoncé est donc de 475.85, mais le logiciel considère que les 491.55 calculés en janvier ont tout de même été payés, aussi le cumul des corrections est-il de -15.70, correspondant ainsi à 475.85 – 491.55. Quant au troisième employé, la liste ne montre pas de différence pour janvier, car le montant annoncé était déjà de 279.20 au lieu des 462.05. La différence entre ces deux montants se retrouve dans le cumul des corrections.

    Pour éviter ces anomalies, il est impératif de faire tous les salaires d’un mois (y compris ceux à zéro) avant de transmettre le décompte du mois et de ne pas faire les salaires des mois suivants avant d’avoir transmis le décompte courant.

    Première transmission en cours d’année:

    Dans ce cas-ci, aucune transmission n’avait été faite avant le mois de mai. Le calcul se fait sur une base mensuelle (GE), aussi il n’y a pas de corrections rétroactives, la liste montre que les mois de janvier à avril n’avaient pas été annoncés (précédent montant = 0.00) et qu’ils sont annoncés en même temps que le mois de mai. Ce montant n’est pas pris dans le cumul de corrections, car on suppose que même s’il n’a pas été annoncé, l’utilisateur a tout de même payé le montant dû à l’administration cantonale.

  • Pourquoi est-ce que le numéro de la commune de perception n’est pas un NPA ?
    #15636

    C’est la commune en charge du prélèvement et du contrôle des impôts. Le numéro fiscal de la commune n’est pas son numéro postal, mais un numéro unique géré par l’AFC.
    Une même commune fiscale peut regrouper plusieurs NPA, comme Lausanne et sa région, dont la plupart des NPA sont rattachés à la commune fiscale 5586.
    Mais il arrive qu’un même NPA soit rattaché à plusieurs communes fiscales, comme Romanel-sur-Lausanne dont le NPA est 1032, qui peut être rattaché aux communes fiscales 5586 ou 5592.

  • Comment se détermine le canton de perception ?
    #15638
     L’employé résident en Suisse doit payer ses impôts à son canton de domicile.

    Si l’employé est frontalier et retourne à l’étranger tous les jours, il doit payer ses impôts au canton de son lieu de travail. S’il travaille dans plusieurs cantons, c’est le lieu de travail principal qui fait foi.

    Pour satisfaire à cette norme, et aux critères de validation swissdec, il n’est pas possible de modifier le canton de perception.

    L’employeur doit obtenir un n° DPI auprès de chaque canton pour lequel il prélève des impôts à la source.

  • Quels sont les barèmes de l’impôt à la source ?
    #15641

    Depuis 2014 les codes sont uniformisés pour toute la Suisse (mais pas les taux).

    Les codes sont formés de 3 caractères :

    • Le premier est une lettre qui spécifie la catégorie (ABC, …).
    • Le deuxième est un chiffre (0 à 9) qui spécifie le nombre d’enfants.
    • Le dernier peut être Y (Yes) ou N (No) selon que l’assujetti est redevable de l’impôt ecclésiastique ou non (BS/GE/LU/NE/TI).

    Par exemple :

    A0N Célibataire sans enfant, sans impôt ecclésiastique.
    B3Y Marié, 3 enfants, avec impôt ecclésiastique.
    C1N Double barème (le conjoint travaille également), 1 enfant, sans impôt ecclésiastique.

    Les barèmes ne sont plus dépendants du sexe de l’employé. Il n’y a donc plus de barème C (épouse) en plus du barème C0 (principal).

    Des tarifs avec des codes harmonisés

    La dénomination des tarifs d’imposition à la source a été unifiée pour tous les cantons. Les barèmes suivants doivent être utilisés :

    • Tarif A0 : applicable à une personne seule exerçant une activité lucrative principale (idem 2013).
    • Tarifs A1A6 : applicables à une personne seule ne faisant pas ménage commun avec ses enfants.
      Ce barème est applicable uniquement sur autorisation de la Section impôt à la source.
    • Tarif B : applicable exclusivement à un couple marié dont seul l’un des conjoints exerce une activité lucrative, laquelle doit nécessairement être principale.
    • Tarif C « double gain » : applicable aux couples mariés dont les deux conjoints exercent simultanément une activité lucrative dont l’une au moins est principale. En cas d’exercice par l’un et/ou l’autre des conjoints d’une ou plusieurs activités accessoires, le barème D s’applique à ces activités.
    • Tarif D « activité complémentaire ou accessoire » : applicable aux revenus d’une activité accessoire. Est considérée comme accessoire toute activité exercée à moins de 30% du temps de travail ordinaire. L’ancien barème progressif est remplacé par un taux fixe de 10%.
    • Tarif H « famille monoparentale » : applicable aux personnes seules vivant en ménage commun avec des enfants ou des personnes nécessiteuses dont elles assument l’entretien.
    • Tarifs IJ et K : ils remplacent les tarifs EF et G applicables aux prestations de prévoyance. Les modalités d’application de ces barèmes ne sont pas modifiées.
    Impôt ecclésiastique Y/N

    En Suisse romande, l’impôt ecclésiastique ne concerne que les cantons de Genève et de Neuchâtel. Les cantons de Bâle ville, Lucerne et le Tessin sont aussi concernés. Dans ces cantons, une personne imposée à la source qui paie un impôt ecclésiastique pour l’une des confessions reconnues par l’État, doit avoir un code qui se termine par Y.

    Dans tous les autres cas, le code doit se terminer par N.

    Où trouver plus d’informations ?

    En cas de doute, votre administration cantonale des impôts pourra vous renseigner.

  • Où trouver les administrations fiscales cantonales ?
    #15643

    (Etat en 2017)

    Canton de Berne

    La commission de perception est fixée à 4%.

    www.fin.be.ch/fin/fr/index/steuern.html

    Intendance des impôts du canton de Berne
    Case postale 8334
    3001 Berne

    Téléphone : 031 633 60 01

    Canton de Fribourg

    La commission de perception est fixée à 3%.

    www.fr.ch/scc

    Service cantonal des contributions SCC
    Rue Joseph-Piller 13
    Case postale
    1701 Fribourg

    Téléphone : 026 305 34 77

    Canton de Genève

    La commission de perception est fixée à 2%.

    www.ge.ch/impots/Impot_source

    Service de l’impôt à la source
    Hôtel des finances
    26, rue du Stand
    Case Postale 3937
    1211 Genève 3

    Téléphone : 022 327 74 20

    Canton du Jura

    La commission de perception est fixée à 3%.

    www.jura.ch/DFJP/CTR.html

    Service des contributions
    Bureau des personnes morales et des autres impôts
    2, rue des Esserts
    2345 Les Breuleux

    Téléphone : 032 420 44 00
    E-mail : secr.pmo@jura.ch

    Canton de Neuchâtel

    La commission de perception est fixée à 2%.

    www.ne.ch/autorites/DFS/SCCO

    Service des contributions
    Rue du Docteur-Coullery 5
    2300 La Chaux-de-Fonds

    Téléphone : 032 889 77 77

    Canton du Valais

    La commission de perception est fixée à 3%.

    www.vs.ch/impots

    Service cantonal des contributions
    Avenue de la Gare 35
    Case postale 351
    1950 Sion

    Téléphone : 027 606 24 50
    E-mail : scc@admin.vs.ch

    Canton de Vaud

    La commission de perception est fixée à 3%.

    www.vd.ch/impot-source

    Administration cantonale des impôts
    Section impôt à la source
    Rue Caroline 9bis
    1014 Lausanne

    Téléphone : 021 316 20 65
    E-mail : info.aci@vd.ch

  • Quel barème d’impôts à la source faut-il utiliser ?
    #15645

    Comme communiqué par les offices cantonaux et la conférence suisse des impôts, les barèmes d’impôts à la source ont été harmonisés en 2014. Voici quelques principes.

    Le canton de perception

    Le code d’imposition est le même pour tous les cantons, et c’est le canton de perception qui rattache l’employé au tarif.

    L’employé résident en Suisse doit payer ses impôts à son canton de domicile.

    Si l’employé est frontalier et retourne à l’étranger tous les jours, il doit payer ses impôts au canton de son lieu de travail. S’il travaille dans plusieurs cantons, c’est le lieu de travail principal qui fait foi.

    La commune de perception

    C’est la commune en charge du prélèvement et du contrôle des impôts. Le numéro fiscal de la commune n’est pas son numéro postal, mais un numéro unique géré par l’AFC.
    Une même commune fiscale peut regrouper plusieurs NPA, comme Lausanne et sa région, mais il arrive qu’un même NPA soit rattaché à plusieurs communes fiscales, comme 1432.

    Les barèmes usuels
    • Barème A: Célibataires
      Personnes seules ou séparées ne faisant ménage commun avec personne.
    • Barème B: Mariés, un gain
      Couples mariés vivant en ménage commun dont un seul conjoint exerce une activité lucrative.
    • Barème C: Mariés, deux gains
      Couples mariés vivant en ménage commun dont les deux conjoints exercent une activité lucrative.
    • Barème D: Gains accessoires
      Employés exerçant une activité lucrative accessoire (revenu annexe) et les employés touchant des revenus acquis en compensation (rentes).
    • Barème H: Familles monoparentales
      Personnes vivant seules et faisant ménage commun avec des enfants ou des personnes nécessiteuses dont ils assument l’essentiel de l’entretien.

    Note: l’Ordonnance sur les impôts à la source assimile le partenariat enregistré au mariage.

    Les barèmes particuliers
    • Barème E: Décompte simplifié
      Employés dont les revenus sont imposés dans le cadre de la procédure de décompte simplifiée.
    • Barème F: Frontaliers italiens dont le conjoint exerce une activité lucrative en dehors de la Suisse.
    • Barème I – J – K: Prestations en capital
    • Barème L: Frontalier allemand célibataire
      Frontalier domicilié en Allemagne vivant seul, selon les conditions du barème A.
    • Barème M: Frontaliers allemands mariés, un seul gain
      Couple de frontaliers domiciliés en Allemagne avec un seul revenu, selon les conditions du barème B.
    • Barème N: Frontaliers allemands mariés, deux gains
      Couple de frontaliers domiciliés en Allemagne avec deux revenus, selon les conditions du barème C.
    • Barème O: Frontalier allemand , gain accessoire
      Frontalier domicilié en Allemagne exerçant une activité accessoire (revenu annexe), selon les conditions du barème D.
    • Barème P: Frontalier allemand, famille monoparentale
      Frontalier domicilié en Allemagne, vivant seul et faisant méage commun avec une personne à charge, selon les conditions du barème H.
    Déterminer le code

    Ce schéma n’est en aucun cas une aide officielle à la décision. En cas de doute, adressez-vous à l’administration cantonale des impôts.

    Note 1 : Revenus à prendre en considération :

    • revenu d’activité lucrative dépendant ou indépendante
    • revenu acquis en compensation (chômage, maladie, accident, etc.)

    Note 2 : L’administration des impôts, sur réclamation déposées dans les délais légaux (usuellement 31 mars de l’année suivante et sous conditions), détermine si le barème H peut être accordé à l’un des parents / concubins.

    Note 3 : Mariés ou partenaires enregistrés.

    Notes 4 et 5 : le choix du barème B ou C dépend de l’organisation internationale. Se référer aux directives concernant l’imposition à la source cantonale.

    Quelques remarques
    • Le barème B est applicable aux seuls couples mariés avec un seul gain
    • Le barème C est applicable aux revenus des deux conjoints. La notion de gain principal et de gain secondaire n’existe plus (suppression du barème «épouse»).
    • Le barème D, activités accessoires, n’est plus progressif mais proportionnel. Il ne comporte plus qu’un taux unique de 10% pour l’ICC et l’IFD.
    • Le barème H s’applique aux familles monoparentales, et implique un quotient familial pour une demi-famille.
    • L’employeur est responsable de prélever les impôts source aux employés concernés. Il est important de s’assurer que le code d’imposition correspond bien à la situation familiale et légale de l’employé.
    • L’ACI-VD a émis en octobre 2013 la directive suivante pour les employeurs :
      Un employeur diligent serait avisé à obtenir de ses employés, suisses ou titulaire d’un permis C, une attestation de la part de l’autorité fiscale du lieu de leur résidence principale, confirmant qu’ils sont bel et bien contribuables.
    Cas particulier des frontaliers français

    Plusieurs cantons de l’arc jurassien (BL, BS, SO, VD, VS, NE, JU et BE) ont conclu un arrangement fiscal avec la France voisine : les personnes domiciliées en France et qui n’ont pas de résidence à la semaine en Suisse peuvent – sous certaines conditions – être imposées en France, et par conséquent exemptées de l’impôt à la source en Suisse. L’employé dans cette situation est tenu de fournir à son employeur une attestation de résidence fiscale française. Le cas échéant, dans les données de l’employé, sélectionnez le Code IS Accord spécial avec la France.
    Le document modèle 3-9. Liste des frontaliers (France) liste tous les employés avec cet accord. Il doit être remis à la commune du lieu de travail des employés.

  • Pourquoi faut-il renseigner le nombre de jours travaillés en Suisse ?
    #15647

    Comme communiqué par les offices cantonaux et la conférence suisse des impôts, les barèmes d’impôts à la source ont été harmonisés dès 2014, notamment en vue de la transmission de données par swissdec.

    Parmi les éléments imposés par cette harmonisation, il est nécessaire de saisir le nombre de jours travaillés en Suisse pour toute personne dont le domicile est à l’étranger (dont le canton de domicile est EX).

    Ceci permet de ne soumettre à l’impôt à la source que la part de salaire pour les jours travaillés en Suisse, tout en appliquant le taux lié au salaire total.

    Exemple :

    Un employé frontalier touche un salaire mensuel de 4’000.-

    Il a travaillé tout le mois, dont 5 jours à l’étranger.

    L’impôt à la source doit être calculé sur la part de salaire pour le travail effectué en Suisse, soit 3000.-, au taux correspondant au salaire total, soit 4000.-

    Note: Si l’employé a travaillé un mois complet, ou s’il est absent pour cause de vacances, maladie, accident ou autre, saisissez 20 jours. En d’autres termes, entrez ici 20 moins le nombre de jours travaillés à l’étranger.

    Attention : si un collaborateur effectue une part substantielle de son travail à l’étranger, il se peut que toutes ses charges sociales doivent être payées conformément à la législation du pays où il exerce cette activité.

  • Est-ce que je peux exporter les données pour ISEL avec Crésus Salaires ?
    #15649

    Grâce à Swissdec, il est possible de transmettre toutes les données nécessaires. La passerelle ISEL n’est donc plus utile pour les utilisateurs de Crésus Salaires.

  • Comment faire un décompte de jours de vacances pris ou à prendre ?
    #15651

    Crésus Salaires ne traite pas les heures ou les vacances prises ou à prendre, mais permet d’imprimer un décompte des jours de vacances sur le bulletin de salaire.

    La présentation modèle 2-2: Bulletin de salaire + vacances a été prévue à cette fin. Pour l’utiliser, il faut introduire dans les données de chaque employé, onglet Divers, les valeurs pour Jours vacances par mois ou Jours vacances par année et éventuellement Solde jours vacances en début d’année.

    Il n’y a pas de différence entre l’introduction du nombre de jours par mois ou par année. Ce n’est qu’une facilité pour la saisie. Le nombre de jour par année introduit est divisé par douze et c’est ce nombre qui est utilisé au même titre que le nombre de jours par mois.

    Chaque mois, vous devez alors introduire dans l’onglet Période le nombre de jour de vacances pris par l’employé. Il suffit alors d’imprimer la présentation modèle 2-2: Bulletin de salaire + vacances pour voir apparaître le décompte des jours dus, des jours pris et du solde.

  • Comment envoyer les ordres de paiement au format ISO 20022 ?
    #15653

    Le trafic des paiements en Suisse évolue et passe au format ISO 20022. Les logiciels Crésus ont été adaptés à cette norme. Pour envoyer des ordres de paiement, il suffit d’activer le mode ISO 20022 dans les définitions de vos fichiers Crésus Salaires.

    Si votre institut bancaire est PostFinance, le mode ISO 20022 est réglé par défaut. Pour les autres instituts bancaires, il convient de cocher la case Ordre de paiements ISO dans l’onglet des définitions et de définir le répertoire où vous conservez vos ordres de paiements.

     

    Avant d’émettre des ordres de paiement ISO 20022 depuis Crésus Facturation ou Crésus Salaires, demandez à votre institut bancaire s’il est prêt pour traiter cette norme.

  • Changement d’année avec Crésus Salaires
    #15955

    Voici comment changer d’année avec Crésus Salaires :

    1. Transmettez vos décomptes via Swissdec (commande Fenêtre > Interface avec Swissdec, puis cochez Tous les salaires de l’année sont complets) ou au moyen des décomptes papier.
    2. Comptabilisez les salaires.
    3. Sauvegardez le fichier 2017 au moyen des commandes Fichier > Sauvegarder… et, si vous êtes au bénéfice d’un service complet, profitez-en pour envoyer une sauvegarde cryptée dans le Crésus Safe.
    4. Utilisez la commande Fichier > Nouvelle année… dans Crésus Salaires.
    5. Ouvrez le fichier de l’année 2018. Pour de plus d’information consultez le manuel.
    6. Adaptez les données pour la nouvelle année. Si Crésus vous a signalé des soldes de 13e ou de vacances impayés en 2017, vous retrouverez ces montants dans les rubriques Report de 13e ou vacances dans l’onglet Paramètres des données de chaque employé.
    7. Transmettez vos données salariales prévisionnelles à votre caisse LPP pour obtenir automatiquement les retenues à appliquer en 2018, si votre caisse LPP est connectée à Swissdec.

    Nous vous recommandons de boucler d’abord les salaires de l’année 2017 et de procéder à l’envoi des décomptes avant d’ouvrir les salaires de 2018.

    En cas de besoin, adressez-vous à nos spécialistes, ils pourront vous aider. Mais tenez compte du fait qu’en début d’année, nous recevons de très nombreuses demandes que nous traitons dans l’ordre d’arrivée. Les délais de traitement dépassent parfois la semaine en janvier et février.

    Certificat de salaire

    Le certificat de salaire doit être imprimé avec le code-barres 2D avant d’être remis à vos employés :

    Réglages pour l’impression du certificat de salaire

    Changement de taux

    A notre connaissance, il y a quelques différences de taux à appliquer au 1er janvier 2018. De nombreuses caisses AVS/CAF modifient leurs taux de cotisation.

    Genève

    Augmentation du taux de cotisation AMat à 0.092 % (0.046% à charge de l’employeur et 0.046% à charge des salariés)

    Valais

    Les taux de cotisations pour les allocations familiales (caisse CIVAF) baissent à 3.3% (www.civaf.ch) et le taux de contribution allocations familiales (AFI) pour les membres de la famille travaillant dans l’exploitation agricole (0.6%).

    Jura

    L’allocation de naissance passe de CHF 850 à CHF 1’500.

     

  • Crésus Salaires et ISO 20022
    #17283
    Envoi d’ordres de paiements selon ISO 20022

    Pour envoyer des ordres de paiement électroniques selon ISO 20022, activez le mode complet et accédez aux définitions (menu Options > Définitions) :

    Assurez-vous que les cases à cocher relatives aux ordres de paiement ISO sont cochées et vérifiez dans les réglages de l’entreprise que le compte de paiement est bien défini au moyen d’un IBAN.

     

  • Crésus Salaires 13 – migration de votre fichier
    #18198

    Crésus Salaires propose de migrer mon fichier au modèle 13, qu’est-ce que cela implique?

    Lire la suite
  • Crésus Salaires 13 – retrouver les rubriques qui ont disparu
    #18267

    Après la migration au modèle 13, certaines rubriques semblent avoir disparu des onglets. Vous pouvez les faire apparaître en configurant la disposition des champs dans les onglets.

    Lire la suite
  • Je ne trouve pas la rubrique dont j’ai besoin
    #18924

    Lors de la création d’un nouveau fichier, Crésus Salaires affiche les rubriques les plus courantes. Celle que vous cherchez existe probablement, mais elle est cachée. Cet article explique comment voir toutes les rubriques et comment personnaliser Crésus Salaires en fonction de vos besoins.

    Lire la suite
  • Produire des pièces comptables
    #19099

    Crésus Facturation produit des pièces comptables liées aux écritures générées pour Crésus Comptabilité

    Lire la suite
  • Comment utiliser le certificat de salaire ?
    #19283

    Le certificat de salaire se trouve dans la liste des présentations lorsque vous imprimez (3-1: Certificat 2007). Cependant, l’utilisateur doit décider quelles sont les rubriques qui doivent venir se mettre aux divers points du certificat.

    Lire la suite
  • Calcul du 13ème salaire
    #19673

    Pour calculer le 13ème salaire dû, Crésus Salaires fait chaque mois la somme de tous les montants qui donnent droit à du 13ème, divise ce montant par 12 et multiplie le résultat selon le taux de 13ème introduit dans les données de l’employé.

    Illustration

    Partons d’un exemple concret :

    • L’employé touche un salaire mensuel de 5000.00.
    • Il fait des heures supplémentaires en février (600.00) et en septembre (900.00).
    • Il a droit à un 13ème salaire à 100%.
    • Le salaire mensuel et les heures supplémentaires sont réglés pour donner naissance à du 13ème salaire.

    Versement du 13ème salaire tous les mois

    13ème pour janvier 6000÷12 500 500
    13ème pour février 6600÷12 550 550
    13ème pour mars à août 6000÷12 6×500 3000
    13ème pour septembre 6900÷12 575 575
    13ème pour octobre à décembre 6000÷12 3×500 1500
    13ème salaire total 6125

    Versement du 13ème salaire à la fin de l’année

    Crésus verse simplement la somme des montants de 13ème salaire acquis chaque mois.

    Janvier 6000÷12 500 500
    Février (6000 + 600) 6600÷12 550 550
    Mars à août 6000÷12 6×500 3000
    Septembre (6000 + 900) 6900÷12 575 575
    Octobre à décembre 6000÷12 3×500 1500
    13ème salaire versé en décembre 6125

    Versement du 13ème salaire en juin et en décembre

    Le 13ème versé en juin est le cumul au mois courant des montants acquis. Celui versé en décembre est le total acquis pour l’année, moins le versement de juin.

    Janvier 6000÷12 500 500
    Février (6000 + 600) 6600÷12 550 550
    Mars à juin 6000÷12 4×500 2000
    13ème salaire versé en juin 3050
    Juillet à août 6000÷12 2×500 1000
    Septembre (6000 + 900) 6900÷12 575 575
    Octobre à décembre 6000÷12 3×500 1500
    Total 13ème salaire acquis 6125
    13ème salaire versé en juin -3050
    Solde de 13ème salaire versé en décembre 3075

    La méthode décrite ci-dessus s’applique également pour du salaire variable (salaires horaires, salaires au temps) ou dans le cas d’une augmentation ou diminution du salaire contractuel en cours d’année.

    Déterminer quand le 13ème salaire doit être versé

    Par défaut, le 13ème salaire est versé à l’employé en fin d’année, ou lorsqu’il quitte l’entreprise.

    Si le 13ème salaire doit être versé tous les mois à l’employé, cochez l’option Paie le 13ème chaque mois dans l’onglet Paramètres des données de l’employé :

    Il est possible de spécifier que le versement doit se faire plusieurs fois dans l’année :

    • Dans les données de l’employé, cliquez sur la rubrique Paie le 13ème chaque mois
    • Cochez les mois concernés :

    Si le 13ème salaire doit être versé à tous les employés les mêmes mois, utilisez la définition des périodes :

    • Menu Entreprise > Périodes  (accessible en mode complet : menu Options > Mode complet).
    • Sélectionnez chaque mois concerné et cochez l’option Paie le 13ème salaire :

    Définir les rubriques qui donnent droit au 13ème salaire

    Le document modèle 1-1b. Fanions complémentaires montre tous les champs qui sont pris en compte pour le calcul du 13ème salaire.

    Les rubriques avec 1 dans la colonne Base pour 13e sont prises en compte, celles avec 0 ne le sont pas.

    Dans cet extrait, on voit que les rubriques 1000, 1002, 1002.1, … sont prises en compte, alors que les rubriques 1001. et 1009. ne le sont pas.

    Pour modifier les rubriques qui entrent dans le calcul du 13ème salaire, il faut sélectionner ou désélectionner le fanion Déterminant pour 13ème dans la définition des rubriques :

    • Passer en mode complet (menu Options).
    • Menu Entreprise > Rubriques.
    • Sélectionner la rubrique concernée.
    • Cocher / décocher l’option Base pour 13e salaire dans la liste à droite.

    Dans l’exemple ci-dessus, le salaire mensuel variable ne donne pas droit à du 13ème salaire. Pour modifier la situation, il suffit de cocher l’option Base pour 13e salaire :

    Cette modification ne s’applique que depuis le prochain calcul de salaire.

    Taux de 13ème salaire

    Le taux de 13ème doit être introduit dans l’onglet Paramètres des données de l’employé :

    Si l’employé a droit à l’équivalent d’un mois complet, il faut saisir 100% dans le taux pour 13ème salaire (et pas 8.33%)

    Modification du taux de 13ème salaire

    Si on modifie le taux de 13ème dans les données de l’employé en cours d’année, le taux s’applique pour les salaires qui n’ont pas encore été calculés.

    Illustration

    Partons d’un exemple concret :

    • L’employé touche un salaire mensuel de 5000.00.
    • Il a droit à un 13ème salaire à 50% de janvier à mars, puis à 100% dès avril.
    • Il fait des heures supplémentaires en février (600.00) et septembre (900.00)
    Janvier 6000÷12 à 50% 250 250
    Février (6000 + 600) 6600÷12 à 50% 275 275
    Mars 6000÷12 à 50% 250 250
    Avril à août 6000÷12 à 100% 500 2500
    Septembre (6000 + 900) 6900÷12 à 100% 575 575
    Octobre à décembre 6000÷12 à 100% 3×500 1500
    Total 13ème salaire pour l’année 5350
    Modification rétroactive du taux de 13ème salaire

    Si on modifie le taux de 13ème dans les données de l’employé en cours d’année, le taux s’applique pour les salaires qui n’ont pas encore été calculés. S’il faut appliquer le nouveau taux rétroactivement, utilisez l’option Taux du 13ème modifié à partir du.

    Dans cet exemple, le taux de 100% s’appliquera dès le mois de mars, même si on a déjà calculé les salaires postérieurs :

    Il faut bien entendu calculer au moins un dernier salaire pour que le 13ème soit corrigé.

    Avances de 13ème

    Pour verser une avance de 13ème salaire, complétez la rubrique 13ème salaire dans l’onglet Indemnités ou Primes du salaire du mois :

    Si vous versez une (ou plusieurs) avance(s) de 13ème dans le courant de l’année, en fin d’année, Crésus calcule le 13ème dû pour l’année entière selon la méthode décrite ci-dessus et déduit la somme des avances déjà versées.

    Exemple

    L’employé ci-dessus a touché une avance de 1500.00 en mai et une avance de 1850.00 en novembre.

    Total de 13ème dû : 6125.00
    Avances de 13ème : 3350.00
    13ème versé en fin d’année : 6125 − 3350 = 2825.00

    Verser le 13ème salaire acquis au mois courant

    Pour verser tout le 13ème cumulé au mois courant, il suffit de cocher l’option Paie le 13ème salaire ce mois dans l’onglet Indemnités ou Primes du salaire du mois :

    Report du solde de 13ème

    Si la totalité du 13ème salaire n’a pas été versé à l’employé lors du passage la nouvelle année (menu Fichier > Nouvelle année), Crésus affiche un message :

    et reporte le solde dû dans l’onglet Paramètres des données de l’employé :

    Au premier versement de 13ème salaire, ce report sera ajouté à l’acquis pour l’année en cours.

    Ce report peut être modifié manuellement si nécessaire.

Crésus Facturation

  • Lorsque je veux passer en mode complet, Crésus Facturation me demande un mot de passe alors que je n’en n’ai jamais mis.
    #15723

    Le mot de passe par défaut est :

    epsitec (en minuscules)

    Rappel : normalement, Crésus s’utilise en mode simplifié. On ne passe en mode complet que pour faire des adaptations et modifications du paramétrage de base, ou encore pour utiliser des fonctions qui sont désactivées en mode simplifié, pour éviter des erreurs de saisie ou des manipulations dangereuses.

    Pour passer en mode complet, déroulez le menu Options et cliquez sur Mode complet.

  • J’ai émis une facture et je dois la corriger, mais elle est protégée.
    #15725

    Crésus considère qu’une facture imprimée a été envoyée au client (il ne peut pas savoir si vous êtes allés à la poste ou non!) et la protège afin qu’on ne la modifie pas.

    Si la facture a déjà été imprimée et que vous désirez la rendre « non imprimée », vous pouvez modifier le statut d’impression de la facture dans l’onglet Contact, livraison, Etat.

  • Faut-il indiquer la date de prestation sur les factures émises ? Pourquoi ai-je la mention Date de prestation = Date de facturation dans mes factures ?
    #15794

    L’Administration fédérale des contributions (AFC), sans ses informations, indique : En règle générale, les factures (…) doivent mentionner : puis en son point e) : la date ou la période à laquelle la prestation a été fournie, si elles ne sont pas identiques à la date de la facture.

    Cette date ou période de prestation peut intervenir dans le texte, par exemple : Le … nous vous avons livré par camion, ou dans la période du … au … nous avons effectué les travaux… Si la prestation correspond à la date de la facture, il est possible de ne pas indiquer cette période.

    Afin de répondre à cette obligation, Crésus facturation permet d’introduire la date de la prestation, ou les dates de la période de prestation, sur chaque facture émise.

    La facture comporte une mention qui dépend de l’un ou l’autre des 3 cas suivants :

    • Aucune des dates n’est indiquée: la facture mentionne que la date de prestation est égale à la date de facture.
    • Seule une date est indiquée: la facture mentionne une date de prestation.
    • 2 dates sont indiquées: la facture mentionne une période de prestation

    Chacun des textes correspondant aux 3 cas précités peut être modifié selon vos besoins dans le volet latéral (en mode complet), dans les réglages des Factures émises :

    Pour que Crésus n’imprime rien sur la facture lorsque la date de prestation n’a pas été saisie, il suffit de supprimer complètement le texte en sélectionnant sans date de prestation.

  • Où peut-on obtenir du papier avec bulletin de versement attaché ?
    #15800

    Ces papiers vierges peuvent être achetés dans de nombreuses imprimeries ou papeteries. Les instituts bancaires, comme PostFinance ou les banques avec lesquels vous avez signé un contrat BVR, peuvent éventuellement aussi vous en fournir, quelques fois même gratuitement. Si vous désirez y faire imprimer votre en-tête ou logo, c’est aussi auprès d’une imprimerie qu’il faut vous adresser.

    Nous conseillons d’utiliser le BVR avec les petites cases comme ci-dessous. Nos applications sont réglées pour ce papier. En effet, c’est ce papier qui peut servir à l’impression de BVR et de BVR+, c’est-à-dire de factures avec montant imprimé, mais aussi sans montant préimprimé (par exemple si vous faites un rabais de 2% à 10 jours, pour une demande de don, etc.).

    L’utilisation des BVR avec 2 cases seulement est réservée aux BVR préimprimés.

    Il est possible de séparer les unités et les décimales pour pouvoir les déplacer indépendamment. Pour cela, dans le dessin de la présentation partielle du BVR, il faut doubler le calcul existant qui affiche le montant.

    Pour l’affichage de la partie entière Ajouter au calcul existant
    Au début du calcul GAUCHE(
    A la fin du calcul ;15)
    Pour l’affichage de la partie fractionnaire Ajouter
    Au début du calcul DROITE(
    A la fin du calcul ;3)

    On peut ensuite positionner les deux parties séparément, ceci deux fois (partie centrale et récépissé).

  • Comment imprimer les BVR sur un bac spécifique ou une autre imprimante ?
    #15802

    Passer en mode complet (menu Options – Mode complet) puis passer dans la base souhaitée (Factures).

    Utilisez la commande Données – Papiers et Imprimantes.

    Il faut définir ici, les genres de papier que vous allez utiliser. Par exemple, vous avez du papier blanc (A4 blanc) et du papier pour BVR (A4 avec BVR) :

    Choisissez également l’imprimante qui doit être utilisée pour chaque papier. Laissez <Imprimante par défaut> lorsque vous voulez pouvoir choisir lors de l’impression.

    Seules les imprimantes installées sur votre machine apparaissent dans la liste. Pour pouvoir imprimer sur un bac donné ou sur l’autre, il est nécessaire d’installer deux fois l’imprimante sous 2 noms différents et d’imposer l’usage d’un bac spécifique dans les propriétés de ces deux imprimantes.

    Il est ensuite nécessaire d’indiquer, pour chaque présentation, quel papier doit être utilisé.

    Sélectionner ensuite les présentations à modifier dans la liste.

    Par exemple, il va falloir modifier Factures BVR pour utiliser le bon papier. Cliquez sur le bouton Paramètres… pour faire la modification.

    Dans la partie droite du dialogue, il faut choisir le papier à utiliser. Dans le cas des factures BVR, vous pouvez choisir d’imprimer toutes les feuilles sur du A4 avec BVR (identique pour toutes les pages) ou d’imprimer seulement les dernières pages (celles qui ont le montant pour versement) ou les pages uniques sur les papiers BVR et les autres pages sur du papier blanc. Si vous choisissez des papiers différents, il vous faudra remettre les feuilles ensemble même si les deux papiers sont sur la même imprimante. Le bouton Définition des papiers donne accès au dialogue décrit au début de cette page.

  • Taux de TVA 2018 et Crésus Facturation
    #15817

    Crésus Facturation 11.9 introduit le support pour les taux de TVA 2018. Si vous utilisez encore une ancienne version de Crésus Facturation, nous vous invitons à acheter une mise à jour. Si votre fichier de facturation est ancien, consultez la procédure de migration manuelle.

    Mise à jour de Crésus Facturation

    Après avoir installé la mise à jour de Crésus Facturation, ouvrez votre fichier de facturation et une fois la mise à jour du modèle terminée, enregistrez et quittez Crésus Facturation. Votre fichier est désormais prêt pour la mise à jour automatique des taux.

    Mise à jour automatique des taux

    Ouvrez à nouveau le fichier de facturation. Cette fois, Crésus propose une adaptation des taux de TVA.

    Les taux proposés correspondent aux taux fixés par l’AFC :

    Choisissez l’option Appliquer les taux standards, sauf si votre situation exige des taux personnalisés. Dans ce cas, sélectionnez l’option Appliquer des taux personnalisés et saisissez les valeurs correspondantes. Cliquez sur le OK pour valider vos choix.

    Dans le dialogue suivant, choisissez le jeu de taux de TVA que vous souhaitez utiliser par défaut.

    Ce réglage peut aussi être modifié ultérieurement (voir ci-dessous).

    Note : la mise à jour d’un fichier de facturation se fait en deux étapes. À la première ouverture, le modèle est mis à jour. Ce n’est qu’à la deuxième ouverture du fichier que l’adaptation des taux sera proposée.

    Taux de TVA appliqués

    À la création d’une facture, Crésus Facturation applique le jeu de taux par défaut (par ex. les taux en vigueur jusqu’en 2017), selon les réglages effectués précédemment.

    Les taux utilisés s’affichent dans l’onglet Détails de la facture :

    Modification des taux de TVA pour une facture

    À l’édition d’une facture (débiteur ou créancier), vous pouvez sélectionner le jeu de taux de TVA que vous souhaitez lui appliquer. Pour cela, cliquez sur le bouton Changer taux TVA.

    Crésus Facturation propose alors les divers jeux de taux de TVA disponibles :

    Après validation, Crésus met à jour la facture et recalcule les montants de TVA.

    Note : pour une facture donnée, un seul jeu de taux de TVA peut être utilisé. Il n’est donc pas possible d’établir une facture avec un article soumis au taux de 2017 (par ex. 8.0%) et un autre au taux de 2018 (par ex. 7.7%).

    Changer ultérieurement le jeu de taux de TVA par défaut

    Si vous avez confirmé votre choix du jeu de taux par défaut, Crésus Facturation ne demandera plus de valider ce choix à chaque ouverture.

    Pour sélectionner un autre jeu de taux de TVA par défaut, il convient de passer en mode complet, puis dans les Réglages généraux, sous Comptes et TVA, presser le bouton Régler les taux TVA :

    Taux pour TDFN et TVA aux forfaits

    Si vous travaillez avec la TVA selon le principe des taux de la dette fiscale nette ou aux forfaits, consultez le Bulletin Crésus n° 230 qui explique comment configurer les taux associés aux codes TAUX1, TAUX2, etc.

    Adapter de vieux fichiers de Crésus Facturation

    Les anciens fichiers Crésus Facturation ne peuvent pas être adaptés automatiquement. Consultez la procédure manuelle d’adaptation des vieux fichiers.

     

  • Taux de TVA 2018 et anciens fichiers Crésus Facturation
    #15852

    Les anciens fichiers Crésus Facturation ne peuvent pas être adaptés automatiquement pour le passage aux taux de TVA 2018. Cet article décrit le processus d’adaptation manuel.

    Afin de pouvoir bénéficier des avantages des nouvelles versions de Crésus Facturation, nous vous invitons à migrer vos données et à acheter une mise à jour. Prenez contact avec nous pour de plus amples informations.

    Adapter manuellement un vieux fichier

    Si vous utilisez un fichier plus ancien, vous devez paramétrer les nouveaux taux manuellement :

    • Passez en mode complet (menu Options > Mode complet). Le mot de passe figure dans votre manuel.
    • Dans le menu Données cliquez sur Comptes et TVA.
    • Si nécessaire, cliquez sur le bouton Continuer.
    • Sélectionnez l’onglet Codes TVA.
    • Vérifiez ou modifiez les taux affichés. Les nouveaux taux doivent être saisis dans la dernière colonne, intitulée futur.

    Définir les taux par défaut dans un vieux fichier

    Les taux appliqués par défaut à chaque nouvelle facture sont ceux de la colonne actuel.

    Pour que les taux d’une nouvelle facture soient d’office les taux 2018, retournez dans le dialogue ci-dessus et cliquez sur le bouton pour décaler les taux d’une colonne.

    Nous vous recommandons d’introduire un taux futur distinct des taux effectifs afin d’éviter d’éventuelles confusions (par ex. 7.75 dans la première ligne).

    Sélectionner le taux d’une facture pour un vieux fichier

    Les taux à appliquer peuvent être modifiés dans chaque facture émise ou reçue.

    Modèle 7

    Passez dans l’onglet Paramètres et cliquez sur le bouton Change taux :

    Modèle 4

    Cliquez sur le bouton correspondant dans l’angle supérieur droit :

     

  • Quels sont les principes d’une facturation multilingue ?
    #15936

    L’extension multilingue permet d’avoir l’interface utilisateur dans une deuxième langue (FR ou DE) et d’établir des documents en français, allemand, italien et anglais.

    Lire la suite
  • Quels sont les principes d’une facturation multimonnaie ?
    #15938

    C’est la possibilité d’établir ou de recevoir des factures en francs suisses (CHF), en EURO (EUR) ou dans d’autres monnaies couramment utilisées dans les échanges de l’entreprise ou l’organisme.

    Lire la suite
  • Changement d’année avec Crésus Facturation
    #15959

    Dans Crésus Facturation, il n’est pas nécessaire de débuter une nouvelle année. Il suffit de lier la facturation au fichier de comptabilité à utiliser pour la comptabilisation dès le 1er janvier 2018.

    Si vous travaillez avec Crésus Synchro, le fait de rouvrir une nouvelle année dans Crésus Comptabilité rattache automatiquement la comptabilité correspondante au mandat et votre fichier de facturation est automatiquement lié à la nouvelle comptabilité.

    Si vous n’utilisez pas encore Crésus Synchro, vous pouvez assurer cette liaison au moyen de la commande Données > Comptes et TVA… accessible en mode complet. Créez au préalable la nouvelle comptabilité dans Crésus Comptabilité. Consultez aussi cet article.

  • Configuration du Swiss Direct Debit
    #15976

    Pour configurer l’offre Swiss Direct Debit de PostFinance dans Crésus Facturation, accédez aux réglages généraux, puis dans l’onglet Extensions, Divers cliquez sur le bouton E-facture / LSV+ / Debit Direct / … :

    Puis dans l’onglet LSV+ / Debit Direct, cliquez sur le bouton Régler le Debit Direct :

    Et complétez les champs Identifiant du donneur d’ordre avec le RS-PID et l’IBAN du donneur d’ordre avec l’IBAN du compte lié :

  • Le bandeau bleu d’installation ne disparaît pas et je ne peux pas traiter mes encaissements
    #16987

    Il peut arriver que le bandeau bleu montrant l’état d’installation des composants additionnels du logiciel Crésus Facturation ou Crésus Salaires ne disparaisse pas.

    Ceci se produit lorsque Crésus ne réussit pas à installer les composants supplémentaires (Crésus Synchro, Crésus Banking) dont il a besoin.

    Crésus Banking ne s’installe pas

    Si lorsque vous essayez de traiter vos encaissements, Crésus Facturation affiche le message suivant :

    cela confirme que le composant Crésus Banking n’a pas pu être installé.

    Causes probables

    L’installation des composants peut échouer pour diverses raison, notamment :

    • Lorsque votre compte utilisateur n’a pas le droit d’exécuter des logiciels se trouvant dans le dossier de l’utilisateur (stratégie système restrictive).
    • Si un pare-feu réseau bloque le téléchargement des composants (par ex. SonicWall).
    Impossible d’exécuter des logiciels dans le dossier de l’utilisateur

    Ceci est lié à une stratégie système qui restreint les droits de l’utilisateur, par exemple lorsque vous travaillez avec un serveur de terminal. Dans de tels scénarios, l’administrateur système a empêché l’exécution de logiciels se trouvant dans votre dossier utilisateur pour réduire les risques de sécurité.

    La solution réside à autoriser l’exécution des logiciels dans les dossiers suivants :

    • C:\Users\<utilisateur>\AppData\Local\Cresus Banking Server
    • C:\Users\<utilisateur>\AppData\Local\cresus_banking
    • C:\Users\<utilisateur>\AppData\Local\cresus_synchro
    Un pare-feu bloque les téléchargements

    Le pare-feu SonicWall est connu pour empêcher le téléchargement de composants additionnels requis par Crésus Facturation et Crésus Salaires.

    Afin de vérifier s’il s’agit bien de SonicWall qui bloque l’accès, veuillez cliquez sur ce lien. Si SonicWall empêche les téléchargements, la page suivante s’affichera

    Dans ce genre de cas, demandez à l’administrateur réseau d’autoriser tout trafic réseau concernant :

    • Les domaines *.cresus.ch
    • L’adresse 185.62.168.194 (serveur hébergé chez Krios)
  • Changement des taux TVA forfaitaires
    #17023

    À la suite de la votation populaire de septembre 2017, les taux de TVA changent à la baisse en 2018. C’est également le cas pour les taux forfaitaires.

    Régler les taux forfaitaires

    Dans Crésus Facturation, au même titre que dans Crésus Comptabilité, il faut indiquer les taux des codes TVA forfaitaires. Le dialogue de réglage se trouve dans les Réglages généraux, onglet Comptabilisation, bouton Régler les taux.

    Dans le dialogue, il faut spécifier le ou les codes forfaitaires utilisés et spécifier les taux en vigueur jusqu’à fin 2017 et ceux en vigueur depuis début 2018. Il faut renseigner au moins un des deux taux pour voir apparaître une ligne suivante et éventuellement régler d’autres taux pour d’autres codes (au maximum 25 taux différents peuvent être configurés).

     

    Quels taux sont utilisés lors de la comptabilisation ?

    Lors de la comptabilisation, les codes TDFN liés au articles sont utilisés et passés à Crésus Comptabilité. Les taux TDFN sont sélectionnés en fonction des taux TVA facturés au client. Exemple, si les taux de TVA utilisés sont antérieurs à 2018, alors c’est les taux spécifiés pour 2017 qui seront utilisés.

    Pour plus d’information sur les changements de taux utilisés sur la facture relisez : Taux de TVA 2018 et Crésus Facturation

  • Les statistiques dans Crésus Facturation ne fonctionnent plus
    #17240

    La version 11.9.017 de Crésus Facturation a introduit une mise à jour du modèle pour la gestion de la comptabilisation de la TVA aux taux de la dette fiscale nette ou aux forfaits.

    Malheureusement, une erreur s’est glissée dans cette mise à jour et elle provoque la duplication des statistiques client du modèle. C’est pourquoi les boutons qui lancent des statistiques ne fonctionnent plus et débouchent sur un dialogue de choix d’une statistique.

    Crésus Facturation 11.9.018 corrige ce problème. Une mise à jour de Crésus Facturation résout le problème.

  • Crésus Facturation et ISO 20022
    #17275
    Envoi d’ordres de paiement selon ISO 20022

    Pour envoyer des ordres de paiement électroniques selon ISO 20022, accédez aux réglages OPAE/DTA :

    ou par Menu – Options – Définitions – Définitions pour DTA/OPAE

    Assurez-vous que vous avez bien spécifié un IBAN comme compte bancaire pour le paiement dans le champ IBAN. Cochez la case Ordre de paiement ISO et indiquez *.xml comme fichier à générer :

    Suivi des encaissements selon ISO 20022

    Pour pouvoir traiter les encaissements aux formats V11 et camt.053 ou camt.054, accédez aux réglages BVR :

    Assurez-vous que dans le champ Fichier vous avez bien saisi *.v11|*.xml|*.tar.gz :

  • Les notes de crédit
    #17323

    Ci-dessous, une façon de traiter des notes de crédit avec Crésus Facturation.

    Créer une note de crédit

    Pour créer une note de crédit, il suffit de créer une facture dont :

    • soit la quantité (retour de marchandise),
    • soit le montant (retour financier, etc.)

    est négatif, ce qui engendre un le total « dû »(donc « solde en votre faveur » ou « solde en faveur du client »). Dès l’instant où le total de la facture est négatif, le document est une note de crédit. Il suffit de l’imprimer.

    La facture existe déjà

    Il n’y a aucune raison de retoucher une facture existante, comptabilisée ou non, et en aucun cas dans la partie concernant la facture elle-même qui a été imprimée et envoyée au client.

    La facture n’est pas encore acquittée

    Plutôt que d’établir une note de crédit, il est possible d’acquitter la facture en l’état, c’est-à-dire même s’il reste un solde dû. Le montant manquant passera simplement dans les escomptes. Avec cette façon de faire, il n’y aura pas trace de ce crédit. Si l’on désire plus de détails comptables, il faut agir comme indiqué ci-dessous.

    Elle est déjà acquittée

    Lors d’un retour de marchandises ou d’une correction pour non prestation ou autre, il ne faut pas corriger la facture émise et envoyée, mais établir une note de crédit (ou facture négative). Sinon, la comptabilité ne sera pas correcte, les dates de facturation (surtout si vous êtes soumis à la TVA en contre-prestations convenues ou à la facturation) n’ont pas à être corrigées. La facture a peut-être déjà été comptabilisée et intégrée dans le décompte TVA du trimestre précédent. Il faut donc faire un nouveau document qui tienne compte de la nouvelle situation, mais pas retoucher une facture existante, acquittée ou non.

    Acquitter la note de crédit

    Si vous rendez l’argent comptant, c’est un versement négatif par caisse sur la note de crédit qu’il faut indiquer. Si c’est une ristourne sur une ancienne ou une prochaine facture, il faudra :

    • passer le montant du versement qui va acquitter la note de crédit. C’est un montant négatif à comptabiliser par un compte de passage.
    • passer le même montant (positif) sur la facture ancienne si elle n’a pas été encore payée, ou sur la prochaine facture au moment où on l’établit, comme paiement, à comptabiliser par le même compte de passage.

    Ainsi, le compte de passage sera à 0, la note de crédit émise sera acquittée et le montant ainsi ristourné aura servi à payer une facture, en tout ou en partie. Le stock éventuel sera correct (retour de marchandise). De plus, les dates des transactions correspondent à la réalité, et on ne corrige pas d’anciens documents, etc.

    Autre façon de faire ?

    Peut-être, mais alors il faut voir cela avec votre fiduciaire qui sera plus à même que nous de vous donner les explications nécessaires.

  • J’ai comme antivirus Avast ou AVG et je ne peux pas traiter mes encaissements
    #17333

    Il peut arriver parfois, en ayant installé sur le poste les antivirus Avast ou AVG, que Crésus Facturation n’arrive pas à traiter les encaissements. Ceci peut être dû au fait que le-dit antivirus a bloqué certains composants dont Crésus Facturation a besoin pour pouvoir fonctionner correctement.
    Afin d’éviter cet inconvénient, il suffit d’ajouter plusieurs exceptions dans les règles de l’antivirus. Attention, le non-respect à la lettre de cette procédure ne garantit pas la résolution du problème.

    J’ai Avast comme antivirus

    Dans ce cas, veuillez suivre la procédure suivante:

    1. Fermer toutes les instances de Facturation
    2. Ouvrir Avast, aller dans Paramètres/Exclusions
    3. Ajouter les chemins C:\Users\UTILISATEUR\AppData\Local\Cresus Banking Server et C:\Users\UTILISATEUR\AppData\Local\cresus_banking comme exceptions. Attention à bien mettre le nom de votre utilisateur Windows à la place de UTILISATEUR.
    4. Effacer les dossiers C:\Users\UTILISATEUR\AppData\Local\Cresus Banking Server et C:\Users\UTILISATEUR\AppData\Local\cresus_banking
    5. Ouvrir Facturation, attendre que les services soient installés et essayer
    J’ai AVG comme antivirus

    Dans ce cas, veuillez suivre la procédure suivante:

      1. Fermer toutes les instances de Facturation
      2. Ouvrir AVG, aller dans Menu/Paramètres/Exclusions
      3. Ajouter les chemins C:\Users\UTILISATEUR\AppData\Local\Cresus Banking Server et C:\Users\UTILISATEUR\AppData\Local\cresus_banking comme exceptions. Attention à bien mettre le nom de votre utilisateur Windows à la place de UTILISATEUR.
      4. Effacer les dossiers C:\Users\UTILISATEUR\AppData\Local\Cresus Banking Server et C:\Users\UTILISATEUR\AppData\Local\cresus_banking
      5. Ouvrir Facturation, attendre que les services soient installés et essayer
  • Crésus et les encaissements BVR du Credit Suisse
    #17470

    Le Credit Suisse livre les données liées aux encaissements BVR dans un format camt.054 (ISO 20022) qui ne peut pas être traité avec les versions de Crésus Banking inférieures à 4.0.27. En effet, il manque dans les livraisons BVR des données qui permettent de distinguer deux encaissements pour un même BVR (encaissement à double) que les autres banques livrent et sur lesquelles Crésus Banking se base pour la désambiguïsation.

    Si Crésus Facturation n’affiche aucun encaissement BVR pour un fichier provenant du Credit Suisse, vous avez deux solutions :

    • Convertir le fichier camt.054 manuellement avec l’outil http://camt.li pour générer un fichier V11 équivalent, puis importer le fichier V11 dans Crésus Facturation.
    • Contacter notre assistance technique pour obtenir une mise à jour de Crésus Banking, compatible avec le Credit Suisse. Dans cette éventualité, vous devez avoir un droit aux mises à jour valable pour votre Crésus.

    Une version compatible de Crésus Banking est disponible depuis le 23 avril 2018.

  • Modèle d’application obsolète
    #17546

    A l’ouverture de mon fichier Crésus Facturation, j’ai un avertissement me signalant qu’il ne peut pas être migré automatiquement.

    Lire la suite
  • Corriger un paiement à l’étranger

    Lorsque Crésus Facturation affiche le message suivant dans l’onglet des paiements d’un créancier :

    cliquez sur le bouton Corriger les données du créancier.

    Crésus bascule alors vers le créancier correspondant. Il s’agit alors d’adapter à la fois les Coordonnées financières du créancier et celles liées à la banque du créancier.

    Adapter les coordonnées financières du créancier

    Vous pouvez soit corriger les coordonnées directement dans l’onglet principal du créancier, soit éditer une adresse spécifique pour les paiements.

    Après adaptation, l’adresse apparaîtra comme suit :

    Adapter la banque du créancier

    L’adresse de la banque du créancier apparaît vide avec un cadre rouge :

    Cliquez sur le bouton pour laisser Crésus vous proposer une adresse compatible avec ISO 20022.

    Si vous n’avez pas de numéro postal (comme ici dans l’exemple d’une banque à Hong Kong), vous pouvez saisir l’adresse de la localité comme elle apparaît sur les informations fournies par le créancier.

    Notez que dans cet exemple, la banque possédant un code bancaire international (BIC/SWIFT), c’est ce code bancaire qui sera prioritaire pour préparer le paiement.

    Corriger la fiche de la facture du créancier

    Après avoir corrigé les informations du créancier, retournez dans la fiche de votre paiement :

    Cliquez sur le bouton Proposition pour reprendre les informations depuis le créancier :

    Vérifiez encore le montant et adaptez au besoin la date prévue pour le paiement, puis cliquez sur Ajouter à la liste des paiements pour préparer le paiement.

  • Crésus Facturation et structuration des adresses des créanciers
    #17586

    Le standard ISO 20022 qui régit les paiements en Suisse implique des modifications dans la production des ordres de paiements.

    Lire la suite
  • Corriger un paiement en Suisse
    #17737

    Si des paiements ont été préparés dans la base des créances avant la mise à jour qui restructure les adresses et les coordonnées de paiements ou qu’un paiement est annulé, alors l’écran des paiements montre les éléments qui doivent être corrigés.

    Le bouton Proposition essaye dans la mesure du possible d’afficher les dialogues standards de restructuration des adresses. Une fois validées, les données de paiements sont alors mises en place dans l’onglet des paiements.

    Cliquez sur le bouton Corriger les données du créancier s’il subsiste des données à corriger; dans un tel cas, Crésus Facturation affiche le message suivant dans l’onglet des paiements du créancier :

    Crésus bascule alors vers le créancier correspondant. Adaptez à la fois les Coordonnées financières du créancier et celles liées à la banque du créancier.

    Adapter les coordonnées financières du créancier

    Vous pouvez soit corriger les coordonnées directement dans l’onglet principal du créancier, soit éditer une adresse spécifique pour les paiements.  Cliquez sur les  pour que Crésus propose une restructuration automatique de l’adresse ou des informations de paiement :

    Après adaptation, l’adresse et le numéro IBAN apparaîtront comme suit :

    Adapter la banque du créancier

    L’adresse de la banque du créancier apparaît vide :

    Cliquez sur le bouton pour laisser Crésus vous proposer l’adresse de la banque liée au compte IBAN saisi.

    Corriger la fiche de la facture du créancier

    Après avoir corrigé les informations du créancier, retournez dans la fiche de votre paiement et cliquez sur le bouton Proposition pour reprendre les informations depuis le créancier.

    Vérifiez encore le montant et adaptez au besoin la date prévue pour le paiement, puis cliquez sur Ajouter à la liste des paiements pour préparer le paiement..

  • Produire des pièces comptables
    #19099

    Crésus Facturation produit des pièces comptables liées aux écritures générées pour Crésus Comptabilité

    Lire la suite
  • Changement d’année avec Crésus Facturation
    #19652

    Dans Crésus Facturation, il n’est pas nécessaire de débuter une nouvelle année. Il suffit de lier la facturation au fichier de comptabilité à utiliser pour la comptabilisation dès le 1er janvier 2019.

    Si vous travaillez avec Crésus Synchro, le fait de rouvrir une nouvelle année dans Crésus Comptabilité rattache automatiquement la comptabilité correspondante à son mandat et votre fichier de facturation est automatiquement lié à la nouvelle comptabilité.

    Si vous n’utilisez pas encore Crésus Synchro, vous pouvez assurer cette liaison au moyen de la commande Données > Comptes et TVA… accessible en mode complet. Créez au préalable la nouvelle comptabilité dans Crésus Comptabilité. Consultez aussi cet article.

    Paiements électroniques

    Si vous préparez des ordres de paiement électroniques avec Crésus Facturation, assurez-vous que votre version de Crésus soit à jour. En effet, les banques continuent à faire évoluer le standard ISO 20022 et seule une version à jour et un modèle actuel permettent de garantir le fonctionnement correct des ordres de paiement électroniques.

ISO 20022

  • Paiement ISO 20022 avec Crésus E-transfert et l’UBS
    #15859

    L’extension Crésus E-transfert ne permet pas d’envoyer des ordres de paiement au format XML ISO 20022 à l’UBS. En effet, le canal de transmission ISO 20022 n’est plus supporté par le module FTX utilisé par Crésus E-transfert pour communiquer avec l’UBS.

    La transmission d’ordres de paiement ISO 20022 à l’UBS requiert une connexion par EBICS (disponible à partir de la version 5 du module Crésus Banking).

     

  • BatchBooking, DebitAdvice et ChargeBearer
    #16981

    Depuis l’introduction de la norme ISO 20022, les ordres de paiement incluent des directives qui pilotent la manière dont les relevés de compte présentent les avis de paiement.

    La confirmation peut être :

    • 1 avis individuel par paiement
    • 1 avis regroupant tous les paiements, avec le détail des paiements
    • 1 avis regroupant tous les paiements, avec uniquement la somme des paiements

    La méthode de regroupement des paiements est liée au mode de BatchBooking qui peut prendre deux états :

    • BatchBooking = false : pas de regroupement, un avis distinct pour chaque paiement
    • BatchBooking = true : les paiements sont regroupés dans un seul avis

    La méthode de détail de l’avis est liée au DebitAdvice qui peut prendre trois états :

    • DebitAdvice = SIA (Single Advice) : avis individuels.
    • DebitAdvice = CWD (Collect With Detail) : les détails sont livrés séparément
    • DebitAdvice = CND (Collect No Detail) : les détails ne sont pas livrés

    L’interprétation de ces codes varie d’une banque à l’autre.

    Dans tous les cas, s’il y a plusieurs types de paiement (BVR, IBAN avec numéro de clearing, IBAN avec code SWIFT, autres) dans un même ordre de paiement pain.001, Crésus regroupe les ordres par type de paiement. Il en découle que les relevés seront aussi séparés, avec un avis par type de paiement.

    Configuration de Crésus

    Les ordres de paiement pain.001 selon ISO 20022 produits par Crésus sont configurés par défaut comme suit :

    • Crésus Facturation, pas de regroupement :
      BatchBooking = false
      DebitAdvice = SIA
    • Crésus Salaires, pas de détails :
      BatchBooking = true
      DebitAdvice = CND

    Dans la mesure où l’interprétation de ces directives de pilotage des rapports d’exécution des ordres de paiement diffère d’une banque à l’autre, nous avons rendu configurable les comportements des deux logiciels. La configuration se fait au moyen d’un fichier nommé PainConverter.exe.user.config

    Voici un exemple de contenu de fichier PainConverter.exe.user.config permettant de forcer le BatchBooking avec CWD pour Crésus Facturation (relevé unique, avec le détail des paiements) :

    <appSettings>
     <add key="SalBatchBooking" value="true"/>
     <add key="SalDebitAdvice" value="CND"/>
     <add key="FacBatchBooking" value="true"/>
     <add key="FacDebitAdvice" value="CWD"/>
    </appSettings>
    

     

    Cliquez ici pour télécharger ce fichier de configuration. Il pourra être modifié ultérieurement si nécessaire.

     

    Emplacement du fichier
    Sous Windows

    Le fichier de configuration doit être enregistré dans le sous-dossier pain du dossier d’installation de l’application Crésus.

    Par défaut :

    • Crésus Facturation :
      C:\Program Files (x86)\Cresus\Facture\pain
    • Crésus Salaires :
      C:\Program Files (x86)\Cresus\Salaires\pain
    Sous MacOs

    Le fichier de configuration doit être enregistré dans la bouteille de l’application Crésus trouvée dans le dossier Application Support de la bibliothèque de l’utilisateur courant.

    Par exemple pour l'utilisateur Jean, le chemin sera
    /Users/Jean/Library/Application Support/

    suivi du chemin spécifique à l’application

    • Crésus Facturation :
      .../Crésus Facturation/Bottles/cresusfact/drive_c/Program Files/Cresus/Facture/pain/
    • Crésus Salaires :
      .../Crésus Salaires/Bottles/salaires/drive_c/Program Files/Cresus/Salaires/pain/

    Pour en savoir plus sur les codes permettant de piloter le Debit Advice, nous vous renvoyons aux Swiss Business Rules de SIX (§4.7).

    Configurer l’imputation des frais pour un paiement à l’étranger

    Le champ ChargeBearer permet de spécifier comment les frais d’un paiement à l’étranger (hors SEPA) doivent être imputés :

      • default → par défaut, tel que défini dans le logiciel Crésus.
      • debtor → frais payés par le débiteur (l’émetteur du paiement).
      • creditor → frais payés par le créancier (le destinataire du paiement).
      • shared → frais partagés.

    Pour Crésus Facturation, le mode d’imputation des frais peut être défini facture par facture, directement dans l’onglet des paiements, alors que pour Crésus Salaires, ce mode ne peut pas être déterminé dans le logiciel.

    Il est possible de modifier le comportement de chaque logiciel en ajoutant dans le fichier de configuration présenté ci-dessus des directives SalChargeBearer et FacChargeBearer, avec l’une des valeurs définies ci-dessus.

    Voici un exemple de configuration PainConverter.exe.user.config qui spécifie l’imputation des frais :

    <appSettings>
     <add key="SalBatchBooking" value="true"/>
     <add key="SalDebitAdvice"  value="CND"/>
     <add key="SalChargeBearer" value="debtor"/>
     <add key="FacBatchBooking" value="false"/>
     <add key="FacDebitAdvice"  value="SIA"/>
     <add key="FacChargeBearer" value="default"/>
    </appSettings>
    

    Le fichier doit être enregistré aux mêmes emplacements que décrits ci-dessus.

    Comment interpréter BatchBooking, SIA/CND/CWD ?

    L’interprétation de ces codes est malheureusement différente d’une banque à l’autre. À titre d’exemple, voici comment le Credit Suisse traite ces informations pour un paiement pain.001 unique contenant deux ordres (20.00 et 30.00) pour produire des informations camt.053 et camt.054.

    (illustration tirée de https://www.credit-suisse.com/media/assets/microsite/docs/zv-migration/best-practice-guide.pdf)

  • Crésus E-transfert et ISO 20022

    Les formats ISO 20022 utilisés pour l’envoi d’ordres de paiement (pain.001) ainsi que pour le suivi des encaissements BVR (camt.053 et camt.054) ne sont pas nécessairement compatibles avec l’utilisation de Crésus E-transfert.

    En effet, certaines banques ne proposent pas la totalité des formats avec les canaux de transmission utilisés par Crésus E-transfert.

    Si à la suite du passage à ISO 20022, vous rencontrez des problèmes lors de l’utilisation de Crésus E-transfert, nous vous invitons à désactiver Crésus E-transfert pour l’application concernée.

    Désactiver Crésus E-transfert

    Utilisez la commande Options > Crésus E-transfert pour accéder aux réglages de E-transfert, puis cochez Ne pas utiliser E-transfert avec cette application :

     

  • La BCV n’accepte pas mes ordres de paiement ISO 20022
    #17416

    Si lorsque vous envoyez des ordres de paiement ISO 20022 (format pain.001) à votre banque, ceux-ci sont refusés avec un message d’erreur dans le portail e-banking, comme c’est le cas avec la BCV pour des ordres créés par Crésus Facturation et Crésus Salaires, vous devez procéder à la mise à jour de vos logiciels (pour cela utiliser le menu Aide > Mise à jour par Internet de Crésus).

    Les fichiers pain.001 contiennent une heure de création, laquelle est représentée dans un format trop précis que la BCV n’accepte pas. Pour contourner cette incompatibilité de la BCV, nous avons adapté Crésus Facturation (11.9.019), Crésus Salaires (12.8.022) ainsi que Crésus Gestion PE (12.9.007).

    Attention : si malgré la mise à jour de Crésus, vos ordres de paiement sont encore refusés par la BCV, vérifiez que l’horloge de votre ordinateur soit à jour. Un fichier produit avec une date et heure dans le futur sera en effet refusé par la BCV.

  • Crésus et les encaissements BVR du Credit Suisse
    #17470

    Le Credit Suisse livre les données liées aux encaissements BVR dans un format camt.054 (ISO 20022) qui ne peut pas être traité avec les versions de Crésus Banking inférieures à 4.0.27. En effet, il manque dans les livraisons BVR des données qui permettent de distinguer deux encaissements pour un même BVR (encaissement à double) que les autres banques livrent et sur lesquelles Crésus Banking se base pour la désambiguïsation.

    Si Crésus Facturation n’affiche aucun encaissement BVR pour un fichier provenant du Credit Suisse, vous avez deux solutions :

    • Convertir le fichier camt.054 manuellement avec l’outil http://camt.li pour générer un fichier V11 équivalent, puis importer le fichier V11 dans Crésus Facturation.
    • Contacter notre assistance technique pour obtenir une mise à jour de Crésus Banking, compatible avec le Credit Suisse. Dans cette éventualité, vous devez avoir un droit aux mises à jour valable pour votre Crésus.

    Une version compatible de Crésus Banking est disponible depuis le 23 avril 2018.

  • Mon paiement ISO 20022 sur un compte aux USA est refusé
    #17482

    Lorsque la banque du bénéficiaire d’un paiement n’appartient pas au réseau SWIFT, Crésus produit actuellement des ordres de paiement incorrects qui ne peuvent pas être traités par votre banque. Nous recommandons à brève échéance d’exclure ces paiements lors de la production de l’ordre de paiement, et de traiter manuellement le paiement dans votre plate-forme d’e-banking.

    Nous recherchons activement une solution à ce problème.

    La banque du bénéficiaire appartient-elle au réseau SWIFT ?

    Une banque qui n’appartient pas au réseau SWIFT ne possède pas de BIC (en général un code de 8 ou 11 symboles, commençant par 6 lettres).

    C’est notamment le cas pour certaines banques américaines (par ex. UNFCU) qui se basent exclusivement sur un code de routage ABA.

     

  • ISO 20022 et le transfert des ordres de paiement par le e-banking
    #17484

    Si vous envoyez des ordres de paiement par DTA, il faut désormais penser « pain.001 ». C’est le nouveau nom des fichiers de paiement qui passent ainsi d’un format DTA à un format XML et qui doit être téléversé dans votre e-banking ou e-finance.

    Lire la suite
  • SEPA et frais bancaires
    #17553

    Les ordres de paiement pain.001 (ISO 20022) identifiés comme ordres SEPA sont généralement gratuits ou nettement meilleur marché que des ordres de paiement à l’étranger conventionnels.

    Crésus reconnaît automatiquement un ordre SEPA dans le cas d’un paiement sur un IBAN en Euro.

    Cette fonctionnalité est disponible à partir de Crésus Facturation 11.9.020 et Crésus Salaires 12.8.028. Les versions plus anciennes traitent les ordres de paiement à l’étranger de manière indifférenciée, ce qui peut conduire à des frais de traitement plus élevés chez certaines banques.

     

  • Corriger un paiement à l’étranger

    Lorsque Crésus Facturation affiche le message suivant dans l’onglet des paiements d’un créancier :

    cliquez sur le bouton Corriger les données du créancier.

    Crésus bascule alors vers le créancier correspondant. Il s’agit alors d’adapter à la fois les Coordonnées financières du créancier et celles liées à la banque du créancier.

    Adapter les coordonnées financières du créancier

    Vous pouvez soit corriger les coordonnées directement dans l’onglet principal du créancier, soit éditer une adresse spécifique pour les paiements.

    Après adaptation, l’adresse apparaîtra comme suit :

    Adapter la banque du créancier

    L’adresse de la banque du créancier apparaît vide avec un cadre rouge :

    Cliquez sur le bouton pour laisser Crésus vous proposer une adresse compatible avec ISO 20022.

    Si vous n’avez pas de numéro postal (comme ici dans l’exemple d’une banque à Hong Kong), vous pouvez saisir l’adresse de la localité comme elle apparaît sur les informations fournies par le créancier.

    Notez que dans cet exemple, la banque possédant un code bancaire international (BIC/SWIFT), c’est ce code bancaire qui sera prioritaire pour préparer le paiement.

    Corriger la fiche de la facture du créancier

    Après avoir corrigé les informations du créancier, retournez dans la fiche de votre paiement :

    Cliquez sur le bouton Proposition pour reprendre les informations depuis le créancier :

    Vérifiez encore le montant et adaptez au besoin la date prévue pour le paiement, puis cliquez sur Ajouter à la liste des paiements pour préparer le paiement.

  • Crésus Facturation et structuration des adresses des créanciers
    #17586

    Le standard ISO 20022 qui régit les paiements en Suisse implique des modifications dans la production des ordres de paiements.

    Lire la suite